Matière non valorisée en bio : Encore 27 % de déclassement matière en 2009

Costie Pruilh

FranceAgriMer calcule chaque année un indice appelé « déclassement matière ». À partir de la collecte bio, l'organisme calcule les entrées matières (protéique et grasse) dans la filière(1). Puis il calcule les sorties matières valorisées en bio, à partir des chiffres de fabrications des produits laitiers biologiques (beurre, lait, yaourt…). Le taux de déclassement matière est le rapport entre les sorties matières non valorisées en bio et le total des entrées matières. Ainsi, si la fabrication de lait demi écrémé bio engendre de la matière grasse non valorisée en bio, cette dernière grossira le taux de déclassement.
Une forte collecte de printemps peut aussi engendrer un taux élevé de déclassement, si les excédents de printemps transformés en produits de report (beurre poudre) n'ont pas de débouchés en bio. Selon certains transformateurs, il sera difficile de descendre sous la barre des 20 %. En 2007, l'indice était de 35,5 %. Il était de 27 % en 2009.

(1) Bémol à ce calcul : les importations n'entrent pas dans le calcul.

Source Réussir Lait Elevage Février 2010

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires