Note de conjoncture - Secteur lait : Baisse de fin de campagne de la collecte française

Office de l'Elevage / DEP

Dans l'UE à 27, depuis le début de la campagne (avril 2007) et jusqu'à la fin janvier 2008, la collecte est en retrait de 0,4 %, soit environ 461 000 tonnes de moins qu'à la fin janvier 2007. Elle est en hausse en France, en Allemagne, en Irlande et aux Pays-Bas, stable au Danemark, mais elle accuse une baisse sensible au Royaume-Uni et en Pologne.

Pour la semaine du 10 au 16 mars 2008, la collecte française progresse de 8,2 %, comparée à la même période de 2007. Par contre, d'une semaine sur l'autre, elle est en recul de 0,9 %, avec un volume de 500 millions de litres (contre 504 millions la semaine précédente). En évolution annuelle, la collecte est toujours forte dans le grand Ouest, avec des hausses qui se situent nettement au dessus de la moyenne nationale : + 15 % en Bretagne, + 11,1 % dans les Pays de Loire, + 14,3 % en Basse-Normandie et + 14,4 % en Haute-Normandie. Deux régions seulement sont en évolution négative : Poitou-Charentes (- 2,1 %) et Champagne-Ardenne (- 2,8 %).

Si la collecte devait connaître un pallier au niveau actuel au cours des dernières semaines de la campagne, la sous-réalisation pourrait être d'environ 400 000 tonnes.

Le marché du beurre frais reste difficile, avec très peu de transactions et une tendance à la baisse des prix d'achats. Les entrées en stockage privé sont importantes en France (9.764 tonnes en semaine 12, soit + 60 % par rapport à la même semaine de 2007) et dans l'UE (18.840 tonnes contre 9.555 en 2007 sur les 2 premières semaines depuis l'ouverture du stockage). Dans ces conditions, la cotation nationale poursuit le mouvement d'ajustement aux prix de marché. Elle est fixée à 2.780 € la tonne, soit une baisse de 30 € par rapport à la semaine précédente. Les cotations allemande et néerlandaise sont stables à 2.800 € la tonne.

Sur le marché des protéines, les prix de la poudre de lactosérum doux sont pratiquement stables, à 360 € la tonne (- 5 €). Ceux de la poudre de lait écrémé destinée à l'alimentation animale sont en net recul de 100 €, à 1.750 € la tonne

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires