Note de conjoncture - Secteur lait : Baisse de la collecte, surtout dans les principales régions de production.

Office de l'élevage / DEP

Pour la semaine du 24 au 30 novembre 2008, semaine de blocage des laiteries par les éleveurs, la collecte française est en baisse de 4,8 % par rapport à la même période de 2007, soit environ 412 millions de litres contre 440 millions en 2007. D ‘une semaine sur l'autre elle ne progresse que de 0,2 %. En évolution annuelle, toutes les régions sont en négatif, principalement les régions du grand ouest : -6,4 % en Bretagne, -8,9 % en Basse-Normandie,-6 % dans les pays de Loire et -7,1 % en Haute-Normandie. La baisse continue et importante depuis plusieurs semaines est probablement aussi en partie liée à la reprise des abattages de vaches en octobre (+12,9 %) après les 5,8 % de hausse en septembre. En nombre de têtes, la progression des abattages entre octobre 2007 et octobre 2008 est de 15 %.
L'estimation de la collecte pour novembre 2008 est de -4,1 %, comparée à novembre 2007.
En cumul campagne 2008-2009 jusque fin octobre, la collecte progresse de 2,8 %. Le taux de matière grasse est pratiquement inchangé (+0,02 %) et le taux de matière protéique est en très léger recul (-0,08 %).

Sur le marché du beurre frais les prix seraient orientés à la baisse, selon les experts. L'enquête hebdomadaire de l'Office de l'élevage pour la semaine 49 fait apparaître un prix d'achat à 2295 € la tonne, soit un recul de 165 €. La cotation nationale est reconduite à 2200 € la tonne. Selon les données ZMP, la cotation allemande est en baisse de 20 €, à 2205 € la tonne et la cotation néerlandaise est stable à 2120 € la tonne.

En ce qui concerne les protéines, les cours de la poudre de lactosérum sont inchangés, à 375 € la tonne. Ceux de la poudre de lait écrémé destiné à la consommation animale ne font pas l'objet de cotation.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires