Note de conjoncture - Secteur lait : D'une semaine sur l'autre, la collecte française se stabilise

Office de l'Elevage / DEP

Pour la semaine du 03 au 09 mars 2008, la collecte française progresse de 10,6 % comparée à la même période de 2007. D'une semaine sur l'autre, elle est relativement stable (+ 0,1 %), avec un volume de 504 millions de litres. En évolution annuelle, la collecte se situe nettement au dessus de la moyenne nationale dans les régions du grand ouest : + 19,6 % en Bretagne, + 16,7 % dans les Pays de Loire, + 15,3 % en Basse-Normandie et + 15,8 % en Haute-Normandie. Seules deux régions sont en évolution négative : Midi-Pyrénées-LR-Paca ( 0,3 %) et Bourgogne ( 0,8 %).

Le 17 mars, le Conseil des ministres a décidé l'augmentation des quotas de 2 % pour la campagne 2008-2009 qui commence au 1er avril prochain. En tenant compte de la troisième et dernière hausse de 0,5 % prévue par la réforme de la PAC de 2003, l'augmentation est de 2,5 % pour les producteurs français.

La forte augmentation actuelle de la production en France s'explique en partie par la réactivité des éleveurs au prix élevé payé (alors que le cheptel n'a pas évolué), en maintenant des vaches en production avant tarissement et abattage et en leur apportant une alimentation plus riche.

Sur le marché du beurre frais, c'est toujours le calme, avec une incertitude sur les prix qui sont orientés à la baisse. La cotation nationale est en recul de 20 € par rapport à celle de la semaine précédente, à 2.810 € la tonne. La cotation allemande est inchangée à 2.800 € la tonne. Aux Pays-Bas, elle passe de 2870 à 2800 € la tonne.

Sur le marché des protéines, les prix sont reconduits : à 365 € la tonne pour la poudre de lactosérum doux et à 1850 € pour la poudre de lait écrémé destinée à la consommation animale.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires