Note de conjoncture - Secteur lait : Forte baisse de la collecte laitière en France, stabilité du prix du beurre

Office de l'Elevage / DEP

Pour la semaine du 03 au 09 novembre 2008, la collecte française est en forte baisse de 4,5 % par rapport à la même période de 2007, soit 409 millions de litres contre 429 millions en 2007. D'une semaine sur l'autre, elle est pratiquement stable (+0,1 %). La courbe de collecte de la campagne en cours est pour la 2° semaine consécutive en dessous du profil moyen des 10 dernières années (-1,7 % en semaine 45 par rapport au profil moyen). Le faible niveau annoncé des allocations provisoires (entre 2 et 2,5 %) serait la principale raison de ce volume réduit . Dans l'Ouest, certains éleveurs auraient un mois de collecte d'avance par rapport au profil habituel.
En évolution annuelle toutes les régions sont en recul, excepté l'Aquitaine (+1,3 %), la Champagne-Ardenne (+0,9 %) et le Nord pas de Calais (+0,6 %). Les principales régions de production de l'Ouest sont en nette baisse : -4,1 % en Pays de Loire, -6 % en Bretagne, -6,1 % en Basse-Normandie et -5,4 % en Haute-Normandie.

La décision de la Commission d'ouvrir la campagne de stockage privé de beurre au 01 janvier 2009 au lieu de la date habituelle du 01 mars est probablement à l'origine d' une stabilisation des prix. Plus qu'une mesure de dégagement du marché, elle est un signal que les prix sont au plus bas. Selon les experts, les prix sont revenus sur des bases de 2200 € la tonne. L'enquête hebdomadaire de l'Office de l'élevage fait ressortir un prix moyen d'achat de 2167 € la tonne, en baisse de 27 € par rapport à la semaine précédente. Dans ces conditions, la cotation nationale est reconduite à 2200 € la tonne. Selon les données ZMP, la cotation allemande est en baisse de 50 €, à 2250 € la tonne. La cotation néerlandaise recule de 20 €, à 2120 € la tonne.

Sur le marché des protéines, les cours de la poudre de lactosérum sont inchangés, à 360 € la tonne. Ceux de la poudre de lait écrémé destinée à la consommation animale sont reconduits à 1550 € la tonne tandis que ceux de la poudre destinée à l'alimentation humaine baissent de 100 €, à 1700 € la tonne

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires