Note de conjoncture - Secteur lait : Nouveau et fort repli de la collecte par rapport à 2008 :

Office de l'Elevage

Pour la semaine du 02 au 08 février, la collecte française est à nouveau en fort recul de 8,2 % par rapport à la même période de 2008. Le volume collecté, à savoir 459 millions de litres (contre 500 millions en 2008) suit de manière très proche le profil moyen des dix dernières années (460 millions de litres). D'une semaine sur l'autre, la collecte est en léger progrès de 0,3 %. En évolution annuelle, comme les semaines précédentes, les baisses les plus marquées sont enregistrées dans les bassins du grand-ouest : -13,4 % en Bretagne, -11,3 % dans les Pays de Loire, -10,4 % en Basse-Normandie et -6,4 % en Haute-Normandie.
L'enquête mensuelle de l'Office de l'élevage pour décembre 2008 fait ressortir une baisse de la collecte de 3,6 %. L'estimation pour janvier 2009 est de -6,5 %. En cumul campagne 2008-2009 jusque fin janvier, la collecte progresserait de 0,7 %.

Dans l'UE, les dernières données disponibles (avril-fin novembre 2008) font apparaître un recul de la collecte de 0,3 %, avec des hausses au Danemark (+1,8 %), aux Pays-Bas (+1,6 %), en Pologne (+4,6 %) et des baisses en Allemagne (-2,8 %), au Royaume-Uni (-2,6 %) et en Irlande ( 3,6 %).

Sur le marché du beurre frais la situation n'évolue guère. Selon les experts, ce sont les fabrications pour l'intervention qui tiennent le marché, avec cependant des incertitudes sur le prix d'achat de la Commission audelà des 30 000 tonnes prévues au départ. La cotation nationale est reconduite à 2150 € la tonne. Selon ZMP, la cotation allemande est inchangée à 2175 € la tonne ; la cotation néerlandaise progresse de 20 €, à 2120 € la tonne.

Sur le marché des protéines, les prix sont à la baisse de 15 €, à 350 € la tonne pour le lactosérum en poudre. La poudre de lait écrémé destinée à l'alimentation animale ne fait pas l'objet de cotation. Celle destinée à l'alimentation humaine est reconduite à 1700 € la tonne.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires