Note de conjoncture - Secteur lait : Nouveau recul de la collecte et fermeté des cours des produits industriels.

FranceAgriMer

368 millions de litres ont été collectés en France en semaine 35 (du 24 au 30 août), soit -0,2 % de moins que la semaine précédente. Cette collecte hebdomadaire est inférieure de 2 % à celle de la semaine 35 de 2008, qui avait été la plus faible de l'année 2008. Elle reste supérieure de 1,3 % (soit 5 millions de litres) à la moyenne de celles observées en semaine 35 ces dix dernières années. La disparité d'évolutions entre régions se confirme : forte progression dans le Nord et l'Est de la France, repli modéré dans le Grand Ouest et baisse plus marquée dans le Sud.

Le marché des matières grasses est porteur en ce moment, soutenant les cours des produits industriels sur les marchés français et européens à court terme. En ce moment, l'offre notamment en beurre a du mal à couvrir la demande. La cotation française du beurre frais, par conséquent, a poursuivi sa progression, en gagnant 30 euros pour s'établir à 2325 €/tonne.
Aux Pays-Bas, la progression des cours se poursuit, avec un nouveau gain de 20 € sur la semaine, à 2400 €/tonne. En Allemagne, la cotation de Hanovre, qui a été stable pendant un mois est en progression de 50 € à 2450 €/tonne, même évolution à Kempten, qui grimpe à 2300 €/tonne.

La cotation de la poudre de lactosérum doux progresse également. Entre la semaine 34 et la semaine 36, elle a gagné 50 €/tonne (+ 10,2 %), pour fixer son plus haut niveau de 2009 à 540 €/tonne. La cotation de la poudre de lait écrémé pour l'alimentation animale a été établie à 1650 €/tonne, en progression de 150 € (10 %) par rapport à sa dernière cotation il y a 6 semaines.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires