Note de conjoncture - Secteur lait : Nouveau recul important de la collecte comparée à celle de 2008.

Office de l'Elevage

Pour la semaine du 09 au 15 mars, la collecte française est à nouveau en baisse prononcée ( 8,3 %) par rapport à la même période de 2008. Le volume collecté, soit 460 millions de litres (contre 502 millions en 2008) rejoint le profil moyen des dix dernières années qui est de 459 millions de litres. D'une semaine sur l'autre, la courbe de la collecte s'infléchit légèrement ( 0,6 %). En évolution annuelle, ce sont toujours les régions du grand ouest qui enregistrent les données les plus basses : 12,1 % en Bretagne, 11,4 % dans les Pays de Loire, 10,8 % en Basse-Normandie et 9,4 % en Haute-Normandie. La question est de savoir ce qui va se passer au début de la nouvelle campagne, début avril, à une période où le lait coûte moins cher à produire avec des animaux mis à l'herbe.

Le marché du beurre frais est toujours calme, avec des prix d'achat qui se situeraient, selon les experts, autour de 2.150-2.200 € la tonne. Le prix retenu par la Commission lors de la première adjudication de beurre d'intervention, soit 2.200 € la tonne est raisonnable (à 99,2 % du prix d'intervention), mais la quantité d'offres rejetées (2.742 tonnes qui peuvent être à nouveau offertes) risque de créer une spirale à la baisse bien que la Commission a fait part de son intention de continuer, à court terme, d'acheter « à un prix proche du prix d'intervention ». La cotation nationale est reconduite à 2.150 € la tonne. Les cotations allemandes et néerlandaises sont elles aussi inchangées, à 2.175 et 2.140 € la tonne.
La nouvelle baisse du dollar (à 1,36 €) pourrait bien entraver les exportations communautaires qui avaient tendance à repartir. En effet, la campagne laitière étant terminée en Amérique latine et les prix remontant en Nouvelle-Zélande, cette situation laissait un espace potentiel d'exportation aux produits communautaires.

Sur le marché des protéines, la cotation du lactosérum en poudre est reconduite à 380 € la tonne. Celle de la poudre de lait écrémé destinée à l'alimentation animale est à 1.460 € la tonne, après plusieurs semaines de non cotation.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires