Note de conjoncture - Secteur lait : Nouvelle forte baisse de la collecte comparée à 2008.

Office de l'Elevage

Pour la semaine du 16 au 22 février, la collecte française est à nouveau en fort recul, 9,2 %, comparée à celle de la même période en 2008. Le volume collecté, soit 458 millions de litres, (contre 504 millions en 2008) correspond au profil moyen des dix dernières années qui est de 460 millions de litres. D'une semaine sur l'autre, la courbe de collecte s'infléchit légèrement (- 0,5 %). En évolution annuelle, les baisses s'accentuent dans les principales régions de production : - 14 % en Bretagne, - 11,5 % dans les Pays-de-Loire, - 11,3 % en Basse-Normandie et - 7,9 % en Haute-Normandie. Aucune région n'enregistre d'évolution positive.
L'estimation de l'Office de l'élevage pour le mois de février fait apparaître un recul de 8,6 % de la collecte. En cumul sur la campagne (avril jusque fin février), la baisse serait de 0,2 %, soit un volume de 50 000 tonnes.

Sur le marché du beurre frais, la situation reste particulièrement calme. Dès l'ouverture de l'intervention publique (02 mars dernier), 29 378 tonnes de beurre sur les 30 000 prévues ont été achetées par la Commission (principalement en France et aux Pays-Bas), sans modification du marché. Il faut sans doute attendre le 17 mars pour voir une évolution des prix, après la première adjudication qui prendra le relais du contingent de 30 000 tonnes. Les industriels et acheteurs sont dans l'attente de la suite qui sera donnée à l'intervention. Pour les experts, un facteur influent serait la hausse des restitutions. La cotation nationale est reconduite à 2.150 € la tonne. Selon ZMP, la cotation allemande reste inchangée à 2.175 € la tonne tandis que la cotation néerlandaise progresse de 20 € à 2.140 €.

Sur le marché des protéines, le prix du lactosérum en poudre est orienté à la baisse, de 10 €, à 340 € la tonne. Celui de la poudre de lait écrémé destinée à l'alimentation animale ne fait toujours pas l'objet de cotation.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires