Note de conjoncture - Secteur lait : Nouvelle forte baisse de la collecte comparée à la même période de 2008 :

Office de l'élevage

Pour la semaine du 12 au 18 janvier 2009, la collecte française est toujours en fort recul, de 6,5 %, comparée à la même période de 2008. D'une semaine sur l'autre, après le décrochage de la semaine dernière, elle progresse de 2 %, avec un volume de 457 millions de litres (soit +10 millions). Elle est très légèrement supérieure au profil moyen des dix dernières années (456 millions de litres). En évolution annuelle, la collecte dans les bassins du grand ouest reste très en retrait : -8,9 % en Bretagne, -9,3 % dans les Pays de la Loire, -9,8 % en Basse-Normandie et -7,5 % en Haute-Normandie. Une seule région (Alsace-Lorraine) est en évolution positive (+1%).

Le marché du beurre frais est toujours calme, avec des prix d'achat compris entre 2000 et 2100 € la tonne, selon les experts. Les opérateurs attendraient début février afin de pouvoir produire pour l'intervention. L'octroi de restitutions pour le beurre le 22 janvier dernier, pour répondre à une crise ponctuelle du marché, n'a pas pour l'instant de conséquence sur les prix. La cotation nationale est reconduite à 2150 € la tonne. Selon ZMP, la cotation allemande est inchangée, à 2125 € la tonne et la cotation néerlandaise est en hausse de 20 €, à 2070 € la tonne.
Sur les 11 premiers mois de 2008, les exportations communautaires de beurre sont en diminution de 5,4 % (422 000 tonnes contre 442 000 tonnes en 2007). A titre comparatif, en raison de la faiblesse du dollar, elles sont en hausse de 165 % au départ des Etats-Unis.

Dans l'UE, les quantités mises au stockage privé, au 18 janvier, portent sur 18 398 tonnes, dont 4 629 en France, 5 743 en Allemagne et 5 543 tonnes aux Pays-Bas. Ces trois Etats-membres représentent près de 90 % des volumes offerts.
Sur le marché des protéines, les prix sont orientés à la hausse : à 385 € la tonne pour le lactosérum en poudre (+25 €) et à 1 450 € la tonne pour la poudre de lait écrémé destinée à l'alimentation animale (+15 €). Par contre, le .prix de la poudre pour l'alimentation humaine se replie de 100 €, à 1 700 € la tonne.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires