Note de conjoncture - Secteur lait : Poursuite du recul de la collecte et fermeté du prix des produits industriels.

FranceAgriMer

Au cours de la semaine 33 (du 4 au 10 août), la collecte hebdomadaire française a poursuivi son repli saisonnier. S'élevant à 374 millions de litres, elle diminue de 1 % par rapport à celle de la semaine précédente, pendant laquelle elle avait reculé de 1,7 %. Elle est supérieure de 0,2 % à celle de la semaine 33 de 2008. Depuis début juin, elle suit un rythme plus soutenu que la moyenne décennale. Cette semaine, elle est supérieure de 3,5 % à la moyenne des collectes en semaine 33 des dix dernières années. Les disparités d'évolution entre régions se confirment, avec des progressions de la collecte dans le Nord et l'Est de la France, un repli dans le Grand Ouest et une baisse plus accentuée dans le Sud.

Stimulée par les reprises d'activité liée à la rentrée, la tendance est à la fermeté des cours des produits industriels en France et en Europe. La cotation française du beurre frais, a progressé de 20 centimes sur la dernière quinzaine pour atteindre 2265 €/tonne.

Aux Pays-Bas, la progression des cours se poursuit, avec un nouveau gain de 40 € en deux semaines, à 2350 €/tonne tandis qu'en Allemagne, la cotation allemande de Hanovre est stable depuis 3 semaines à 2400 €/tonne, tout comme celle de Kempten, également stable à 2250 €/tonne.

La cotation de la poudre de lactosérum doux a progressé de 20 € pour atteindre 490 €/tonne, son plus haut niveau des douze derniers mois. Le ralentissement des fabrications de fromage limite notamment l'offre en lactosérum. La poudre de lait écrémé destinée à l'alimentation animale n'a pas fait l'objet de cotation.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires