Note de conjoncture - Secteur lait : Stabilité du prix d'achat du beurre :

FranceAgriMer

Pour la semaine du 16 au 22 mars, la collecte française est toujours en baisse par rapport à la même période de 2008, avec - 7,6 %, soit un recul moins prononcé que celui des dernières semaines. Le volume collecté (464 millions de litres contre 502 millions en 2008) dépasse le profil moyen des dix dernières années qui porte sur 458 millions de litres. D'une semaine sur l'autre, la courbe de la collecte progresse légèrement, de 0,7 %. En évolution annuelle, les baisses les plus significatives continuent à être enregistrées dans les régions à fort potentiel de production : 11,9 % en Bretagne, - 10,5 % dans les Pays de Loire, - 9,7 % en Basse-Normandie et - 4,5 % en Haute-Normandie.
L'estimation de FranceAgriMer pour le mois de mars fait apparaître une baisse de la collecte de 8,2 % comparée à celle du même mois de 2008.

Les abattages de vaches de réforme sont plus soutenus en février 2009 par rapport à février 2008 (+ 9,1 %, mais restent de 5 % inférieurs à la moyenne enregistrée pour un mois de février sur la période 2004-2008. En cumul de janvier à février 2009, ils augmentent de 11,1 %.
Le marché du beurre frais est relativement calme, mais difficile, avec des prix d'achat qui se situent, selon les experts, autour de 2.120 € la tonne, donc légèrement en dessous de la cotation nationale qui est maintenue à 2.150 € la tonne. Le marché est en attente du résultat de l'adjudication du 8 avril prochain (quantités acceptées à l'intervention et niveau de prix retenu). Mais les volumes offerts, toujours selon les experts, pourraient ne pas être très importants en raison des fêtes de Pâques, période au cours de laquelle certains pays utilisent davantage de crème. La cotation allemande est stable à 2175 € la tonne tandis que aux Pays-Bas elle progresse de 20 €, à 2160 € la tonne.

Au 22 mars, les quantités mises en stockage privé de beurre dans l'UE portent sur 61.438 tonnes dont 20.663 aux Pays-Bas, 18.467 en Allemagne et 15.131 en France.

En février 2009 par rapport au mois précédent, selon le panel Nielsen, les achats des ménages en produits laitiers en France sont en hausse de 0,4 % (- 0,1 % pour le lait de consommation, + 1,4 % pour le beurre, + 2,3 % pour les fromages, + 6,5 % pour les crèmes). Sur un an (février 2008 à février 2009), les achats progressent de 3 %, avec des prix en baisse de 2,5 %.

Sur le marché des protéines, la cotation du lactosérum en poudre est inchangée, à 380 € la tonne. La poudre de lai écrémé destinée à l'alimentation animale ne fait pas l'objet de cotation.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires