Note de conjoncture - Secteur lait : Un marché du beurre toujours calme et difficile

Office de l'Elevage/DEP

En France, pour la semaine du 07 au 13 juillet 2008, la collecte laitière enregistre une hausse de 3,6 % comparée à la même semaine de 2007. Elle reste ainsi élevée. En cumul sur la campagne en cours, fin mai, la progression est de 4,6 % soit environ 200 000 tonnes. D'une semaine sur l'autre, la collecte poursuit sa baisse saisonnière, avec un recul de 2,7 % (pour un volume de 398 millions de litres). En évolution annuelle, la collecte reste dynamique dans les Pays de la Loire (+9,5 %) t en Haute-Normandie ‘+7 %). Dans les deux autres principales régions de production, elle est en hausse de 3,4 % en Bretagne et de 4,4 % en Basse-Normandie.
5 régions présentent en évolution négatives.

Le marché du beurre frais est particulièrement calme et difficile, avec très peu de demandes. Selon les experts, la tendance est à une légère baisse des prix d ‘achats qui se situeraient autour de 2720 € la tonne. L'enquête de l'Office de l'élevage fait ressortir un prix moyen de 2724 € la tonne pour la semaine 29. En cette période de vacances, il est peu probable que la consommation reparte. La cotation nationale est reconduite à 2770 € la tonne pour la troisième semaine consécutive (par rapport à la même semaine de 2007, elle est en repli de 20,9 %, soi 730 € la tonne). Selon les données ZMP, la cotation allemande est inchangée à 2960 € la tonne et la cotation néerlandaise, à 2890 €.

En France, au 20 juillet, les quantités de beurre mises sous le régime du stockage privé portent sur 32098 tonnes, soit 39 % de plus qu'en 2007 à la même période. Dans l'UE, le stock est de 128 257 tonnes, soit une augmentation de 32,6 %. Mais la situation est différente selon les pays : alors que le stock allemand est en recul de 26 %, il double en Irlande.

Sur le marché des protéines, les cours du lactosérum en poudre sont stables à 410 € la tonne. La poudre de lait écrémé destinée à l'alimentation animale ne fait pas l'objet de cotation pour la deuxième semaine consécutive. Le prix de la poudre destinée à l »alimentation humaine recule de 25 €, à 2525 € la tonne.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires