Note de conjoncture - Secteur lait : Une collecte française toujours dynamique comparée à 2007

Office de l'Elevage / DEP

Pour la semaine du 25 février au 02 mars 2008, la collecte française progresse de 9,4 %, comparée à la même période de 2007. Après une légère baisse au cours de la semaine précédente, la courbe est en hausse de 0,8 %. En évolution annuelle, la collecte continue à se situer au dessus de la moyenne nationale dans les régions du grand Ouest : + 16,1 % en Bretagne, + 13 % dans les Pays de Loire, + 11,6 % en Basse-Normandie et + 13,8 % en Haute-Normandie. Seule la région Midi-Pyrénées-LR-Paca est en évolution négative, mais très légèrement ( 0,1 %)

L'enquête mensuelle laitière de l'Office de l'élevage fait ressortir, pour le mois de février 2008 comparé à février 2007, une progression de 6,8 % de la collecte. Cette forte hausse se traduit à la fin du mois par une augmentation du stock de beurre de 25,9 %, soit un total de 35.364 tonnes. On peut penser que ces quantités seront assez vite mises au stockage privé.

Le marché du beurre frais se caractérise toujours par des transactions réduites, avec des prix d'achats en dessous de 2.800 € la tonne. Les prix seraient, de l'avis des experts, dans un léger mouvement de baisse. La cotation nationale, pour la deuxième semaine consécutive, enregistre une baisse de 20 €, à 2.830 € la tonne. La cotation ATLA perd elle aussi 20 €, à 2.750 € la tonne. La cotation néerlandaise passe de 2.900 à 2.870 € la tonne alors que la référence allemande est inchangée à 2.800 € la tonne.

Sur le marché des protéines, les prix de la poudre de lactosérum doux progressent de 5 €, à 365 € la tonne (contre 1.227 € à la même période en 2007). Ceux de la poudre de lait écrémé destinée à l'alimentation animale sont inchangés à 1.850 € la tonne (contre 2.575 € en 2007).

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires