Note de conjoncture - Secteur lait : Une collecte moins forte que la semaine dernière

Office de l'Elevage / DEP

Pour la semaine du 1er au 7 septembre, la collecte progresse, en France, de 0,9 % par rapport à la même semaine de 2007. D'une semaine sur l'autre, elle recule de 0,4 %, pour un volume de 374 millions de litres contre 371 millions en 2007). Comparée à celles des années précédentes, la courbe de la collecte est atypique, la remontée saisonnière étant cette semaine infléchie vers le bas. Cette situation pourrait être une conséquence, notamment, de la hausse des abattages de vaches de réforme. En évolution annuelle, le contraste est évident entre les régions de production du grand Ouest : +4,9 % dans les Pays de Loire, +0,4 % seulement en Haute-Normandie ; -2,5 % en Basse-Normandie et -0,5 % en Bretagne. Contrairement aux semaines précédentes, la région Aquitaine est en négatif (-0,5 %), tandis que les régions Rhône-Alpes et Auvergne-Limousin progressent à un rythme plus réduit (+1,7 et +2,5 %).

Sur le marché du beurre frais, on ne note pas de grands changements : les prix d'achat sont toujours orientés à la baisse. Ils seraient, selon les experts, inférieurs à 2 600 € la tonne. L'enquête hebdomadaire de l'Office de l'élevage fait ressortir un prix moyen significatif à 2 647 € la tonne, soit une légère baisse de 7 € par rapport à la semaine dernière. Dans ces conditions, la cotation nationale est fixée à 2 600 € la tonne, en retrait de 40 € par rapport à la semaine précédente.
Selon les données ZMP, la cotation allemande est en baisse de 65 €, à 2 560 € la tonne. La cotation néerlandaise enregistre, quant à elle, un recul de 100 €, à 2 500 € la tonne.
Sur le marché mondial, les prix entre les principales zones de fabrication de beurre, exprimés en dollar, se resserrent : 3 550 pour la zone Océanie, 3 587 pour l'UE et 3 660 pour les Etats-Unis.

Sur le marché des protéines, les cours du lactosérum en poudre sont inchangés, à 380 € la tonne. Celui de la poudre de lait écrémé destinée à la consommation humaine semble se stabiliser, à 2 050 € la tonne

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires