Note de conjoncture - Secteur lait : Une collecte toujours dynamique et un marché du beurre frais très calme

Office de l'Elevage / DEP

L'évolution de la collecte en France est similaire à celle de la semaine dernière. Du 04 au 10 février, elle progresse de 7,6 % comparée à la même période de 2007. D'une semaine sur l'autre, elle augmente de 0,2 %, avec un volume de 489 millions de litres . En évolution annuelle, la hausse est fortement positive dans le grand Ouest : +13,4 % en Bretagne, +11,8 % dans les Pays de la Loire, +9,8 % en Basse-Normandie et +10,3 % en Haute-Normandie. Seules 2 régions sont en évolution négative : Bourgogne (-0,5 %) et Midi-Pyrénées-LR-Paca (-1,7 %).
La collecte semble se stabiliser, mais à un niveau supérieur d'environ 50 millions de litres par rapport à celle de 2007 à la même période.

Le marché du beurre frais est calme, avec très peu de transactions. Selon les experts, les acheteurs ont l'impression que les prix pourraient baisser dans l'attente des conditions du stockage privé. La cotation nationale est reconduite à 2870 € la tonne. Dans les pays voisins et concurrents, la cotation ZMP pour les Pays-Bas est stable à 2900 € la tonne alors que pour l'Allemagne elle enregistre une baisse de 25 €, à 2975 € la tonne..

Sur le marché des protéines, les prix sont toujours orientés à la baisse. Très nettement pour la poudre de lait écrémé destinée à l'alimentation animale, qui chute de 200 €, à 1800 € la tonne (la poudre destinée à l'alimentation humaine se maintient à 2450 € la tonne). Il faut remonter à 1990 pour retrouver aussi bas. Les cours du lactosérum doux enregistrent encore une baisse de 10 €, à 390 € la tonne (contre 1040 € à la même période en 2007).

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires