Note de conjoncture - Secteur lait : Une collecte toujours en forte baisse comparée à 2008 :

Office-Elevage

Les résultats disponibles pour la collecte laitière en France sont ceux de la semaine du 22 au 28 décembre 2008. Ils portent sur 446 millions de litres, soit un recul de 5,2 % par rapport à la même semaine de 2008. D'une semaine sur l'autre, la collecte progresse de 1,7 % (soit 7 millions de litres). Depuis le mois d'octobre dernier, elle est en phase de net ralentissement mais en cumul depuis le début de la campagne (avril jusque fin décembre) elle est en hausse de 1,3 %, soit environ 220 000 tonnes.
En novembre, les abattages de vaches de réforme ont augmenté de 8,6 % mais en cumul sur les 11 premiers mois de l'année, le niveau des abattages est équivalent à celui de 2007.
En évolution annuelle, les régions à fortes potentialités du grand Ouest sont toujours en net retrait : 8,2 % en Bretagne, - 5,8 % dans les Pays de la Loire, - 6,4 % en Basse-Normandie et - 9,3 % en Haute-Normandie. Seule, la région Champagne-Ardenne est en positif (+ 2,8 %).
L'estimation de l'Office de l'élevage pour le mois de décembre 2008 fait apparaître une baisse de la collecte de 4,8 %.

Compte tenu de la baisse des prix depuis plusieurs mois, la Commission a annoncé des mesures de soutien aux éleveurs dont la réintroduction des aides à l'exportation dès la semaine prochaine et la réouverture de l'intervention du 01 mars au 31 août prochains.

Du 07 janvier au 07 décembre 2008, les achats de produits laitiers par les ménages sont en repli de 0,3 % en volume (en hausse de 7,7 % pour les prix), comparés à la même période de 2007. Les achats de lait de consommation progressent de 0,9 % (+ 8,4 % pour les prix) et le beurre de 1,1 % (+ 12,2 % pour les prix). Les achats de fromages reculent de 0,6 % (+ 8,4 % pour les prix).

Sur le marché du beurre frais, la situation reste particulièrement calme, avec des prix d'achat entre 2000 et 2100 € la tonne, selon les experts. Il y aurait, toujours selon les experts, un léger effet de soutien des cours lié au stockage privé ouvert depuis le premier janvier 2009. La cotation nationale est reconduite à 2150 € la tonne. Selon ZMP, la cotation allemande recule de 50 €, à 2125 € la tonne et la cotation néerlandaise de 50 € également, à 2050 € la tonne.

Sur le marché des protéines, la cotation du lactosérum en poudre s'établit à 360 € la tonne ( 10 €). Celle de la poudre de lait écrémé destinée à l'alimentation animale est à 1400 € la tonne.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires