Note de conjoncture - Secteur lait : Une semaine de collecte française en dessous de son niveau de 2007.

Office de l'Elevage / DEP

Pour la semaine du 06 au 12 octobre, la collecte française est en dessous de son niveau de 2007 à cette même période de l'année, de 1,1 %. Cette baisse est peut-être liée aux annonces sur les allocations provisoires de quotas pour la campagne en cours qui devraient être relativement modérées. D'une semaine sur l'autre, la collecte progresse de 0,6 % pour un volume de 399 millions de litres (contre 403 millions en 2007). En évolution annuelle, elle est partout en repli dans les principales régions de production du grand-ouest : -1,7 % en Bretagne, - 0,2 % dans les Pays de Loire, - 2,1 % en Basse-Normandie et - 2,2 % en Haute-Normandie. Seules 4 régions connaissent une évolution positive, dont Rhône-Alpes (+ 0,8 %).

Après une période de forte hausse, le prix du lait payé au producteur pourrait diminuer pour le 4° trimestre 2008. Pour l'instant, les négociations entre organisations professionnelles n'ont pas abouti.

Sur le marché des produits industriels (crème, beurre, poudre…), tous les prix sont en net recul et se situent à leur niveau le plus bas depuis 18 ans. Selon les experts, les prix d'achat du beurre frais varient entre 2.220 et 2.300 € la tonne et devraient descendre, dans les prochaines semaines, en dessous du prix d'intervention (2.217,50 € la tonne) et ceci en l'absence de mécanismes de régulation qui ne peuvent fonctionner qu'à partir du 01 mars. Pour la semaine 42, l'enquête de l'Office de l'élevage fait ressortir un prix à 2.301,00 € la tonne, en recul de 96 € par rapport à celui de la semaine dernière. La cotation nationale est fixée à 2.300 € la tonne, soit 70 € de moins que celle de la semaine précédente. Selon les données ZMP, la cotation allemande est stable à 2.410 € la tonne. La cotation néerlandaise est en baisse de 75 €, à 2.250 € la tonne.

Sur le marché des protéines, les prix sont pratiquement inchangés pour le lactosérum doux en poudre, à 390 € la tonne (- 5,00 €). La poudre de lait écrémé destinée à la consommation animale n'a pas fait l'objet de cotation.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires