Ouverture en Normandie d'une usine de lait pour la Chine

AFP

Ouverture en Normandie d'une usine de lait pour la Chine

Les Maîtres laitiers du Cotentin (MLC) viennent de lancer une nouvelle usine à Méautis (Manche), qui leur permet d'exporter en Chine dans le cadre d'un contrat signé avec le chinois Synutra, a-t-on appris vendredi auprès de la direction du groupe normand.

"Nous avons obtenu l'autorisation administrative de pénétrer le marché chinois dans la nuit du 19 au 20 juin. Les premiers conteneurs ont été chargés hier. A partir de la semaine prochaine, on expédie 40 à 50 conteneurs par semaine avant d'atteindre notre rythme de croisière en septembre, avec 100 conteneurs par semaine", a indiqué à l'AFP Jean-François Fortin, directeur général des Maîtres laitiers du Cotentin. Il faudra deux mois aux briquettes de lait infantile pour rejoindre Shanghaï.

Le groupe normand a investi 114 millions d'euros dans cette nouvelle usine dans le cadre d'un contrat de 11 ans avec le poids lourd chinois de la nutrition infantile Synutra. Les Maîtres laitiers ont embauché une "centaine de personnes" pour cette nouvelle usine, selon M. Fortin, et l'effectif devrait être porté à 200 en septembre, dont quelque 170 créations nettes d'emplois.

La coopérative MLC, maison-mère du groupe éponyme, compte, grâce à cette usine, faire passer de 120 à 130 millions d'euros son chiffre d'affaires actuel, à 430 ou 450 millions d'euros la première année. Le groupe espérait commencer à exporter dès avril mais l'autorisation administrative chinoise s'est faite attendre, a expliqué M. Fortin.

Le groupe MLC comprend la coopérative, maison-mère, forte de ses quelque 800 exploitations, et ses filiales "France Frais" et "Evoling", qui inclut les fromages Réo, ainsi que le glacier haut de gamme "Pédone".  Le groupe de 4.800 salariés devrait afficher pour son exercice 2016/2017, clos à fin mars, un bénéfice "au moins égal" à celui précédent, selon son directeur général. La coopérative devrait elle annoncer un bénéfice stable.

Pour 2016/2017, il a versé à ses producteurs environ 30 euros de plus les 1.000 litres que la moyenne nationale, selon M. Fortin, qui est également président du Stade Malherbe de Caen (L1). En septembre 2016, Synutra avait inauguré une usine de poudre de lait à Carhaix (Finistère). En juin 2015, une autre coopérative laitière normande, Isigny Sainte-Mère, avait elle aussi inauguré une nouvelle usine, fruit d'une alliance avec le chinois Biostime.

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires