Politique Agricole Commune : Les éleveurs de l'Ouest jugent la hausse des quotas trop forte

La hausse de 2% des quotas de production laitiers annoncée lundi par l'Union européenne est accueillie avec « circonspection » par les producteurs français de la Frsea-Ouest.

A compter de la prochaine campagne laitière début avril, et pour un an, les quotas laitiers vont être relevés de 2%, ont décidé lundi les ministres européens de l'Agriculture réunis à Bruxelles. La France s'est abstenu : « Il aurait été plus judicieux d'augmenter de 1% cette année puis de 1% à nouveau l'an prochain, après avoir vérifié que la première hausse n'a pas entraîné de retournement à la baisse des prix », explique Marcel Denieul, président de la section lait de la Fédération régionale des syndicats d'exploitants agricoles de l'ouest (FRSEAO).

La tendance générale des prix du lait est certes actuellement à la hausse « mais la demande n'est pas extensible. La demande asiatique est là mais pas à n'importe quel prix », poursuit l'éleveur. « Le prix de la poudre de lait par exemple a baissé récemment, on sait que c'est provisoire mais tout de même cela devrait inciter à la prudence », a ajouté M. Denieul.

La Frsea-Ouest regroupe les producteurs adhérents au syndicat des régions Bretagne, première région laitière de France, de la Basse-Normandie et des Pays de la Loire, soit une zone produisant la moitié de la production française de lait.

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires