Prix du lait : Le blocage des laboratoires se généralise

SC avec AFP

Les producteurs de lait, affiliés à l'Apli, ont élargi l'occupation des laboratoires d'analyse laitière. Certains sont bloqués depuis une semaine, afin d'obtenir une reprise des négociations sur le prix du lait.

Après les grandes manifestations du mois de septembre dernier, l'Apli (Association des Producteurs de Lait Indépendants) bloque tour à tour, depuis une semaine, les dix huit laboratoires d'analyse français spécialisés dans le lait. Objectif : que les échantillons ne puissent plus être analysés et gêner ainsi l'activité des industriels. Ce mardi, les producteurs de lait, affiliés à l'Apli, mais aussi à la Confédération Paysanne et la Coordination rurale (CR) ont élargi les occupations.

Devant le laboratoire Inter Laitier Loire Anjou Bretagne (Lillab), bloqué depuis une semaine, une centaine de producteurs ont réclamé une table ronde pour renégocier le prix du lait.

Le blocage est également en place depuis une semaine à Saint-Lô, au Laboratoire Interprofessionnel Laitier de Normandie (LILANO). Les 200 à 300 personnes qui travaillent au contrôle laitier en Basse-Normandie sont au chômage technique, selon son directeur. Une demande de chômage technique a été déposée pour les 50 à 55 personnes, soit 43 équivalents temps plein.

Il en est de même au laboratoire d'Aumale (Seine-Maritime) qui rayonne sur la Haute-Normandie et la Picardie. Plusieurs autres laboratoires, dont celui de Carhaix (Finistère)ou de Laval (Mayenne) devaient être bloqués à partir de ce soir.

A Auch, les éleveurs laitiers des régions Midi-Pyrénées et Aquitaine qui se relayaient depuis lundi devant le centre interprofessionnel d'analyses laitières du sud-ouest (Cial-so) ont été délogés par les forces de l'ordre.

Publié par SC avec AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires