Prix du lait : Leclerc promet « de faire preuve de bonne volonté »

Prix du lait : Leclerc promet « de faire preuve de bonne volonté »

L'enseigne Leclerc fera "des propositions dans les prochains jours visant à apporter une réponse commune aux problèmes de la filière" lait, a annoncé Michel Edouard Leclerc, son patron, dans une note publiée sur son blog vendredi soir.

Nous sommes évidemment en position de vouloir faire preuve de bonne volonté" mais "ça suppose que les transformateurs nous donnent des garanties sur ce qu’ils reversent aux éleveurs", a insisté Michel Edouard Leclerc qui explique que son groupe n'achète pas le lait directement aux éleveurs laitiers mais aux industriels qui ont transformé le lait.

Lors du salon de l'agriculture, la semaine dernière, la FNSEA, les Jeunes Agriculteurs et la Fédération Nationale Bovine (FNB) avaient accusé M. Leclerc d'être le "Saigneur des filières agricoles". En cause, selon eux, la "dictature des prix les plus bas imposée aux abatteurs, transformateurs" par la grande distribution et Leclerc en premier chef.

Lors de ce même salon, Système U s'était dit prêt à payer le lait plus cher aux éleveurs mais à condition que les autres enseignes suivent.

Les négociations commerciales annuelles entre fournisseurs et distributeurs, devant fixer les accords tarifaires pour l'année à venir, viennent de s'achever et "les premiers retours des entreprises agroalimentaires sont plus qu'alarmants", indique l'Association des industries alimentaires (Ania) qui dénonce des distributeurs "sans foi ni loi".

Sur le même sujet

Commentaires 6

@phil79

Ca serait pas mal d'avoir des responsable de coop couillus mais on a vu avec Lactalis et Leclerc ce que pouvais faire les GMS, pour cela il faudrait des ententes entre industriels mais la ils se font méchamment taper sur les doigts par l'état français qui veut que ses SMICars, chômeurs ou autres RSA puissent avoir de quoi se nourrir à bas coût pour en suite pouvoir partir en promenade.

phil79

Salut a tous.
A qui la responsabilité de cette situation?
Peut-être a nous!
Je m'explique,les coop ,pour moi le meilleur outil que nos ancêtres on inventé, pourquoi avoir laissez la responsabilité de la gestion de nos coop a des directeurs qui ne ce préoccupe que du résulta final et n'ont rien a faire de nos préoccupation individuelle.Si nos administrateurs était a la hauteur, ils imposeraient en début d'année un prix un prix fixe de notre lait a nos directeur de coop, ces derniers serait bien obligées lors des discussion avec la grande surface de tenir compte du prix de revient réel de leur produit,et ne ce coucherait pas aussi facilement .Car actuellement, il savent que le prix payer aux producteur est la variable d'ajustement et ils en profitent pleinement.
Enfin aujourd'hui si nous avions 8 Ct par litres de lait en plus,sachant que la transformation et la distribution ont déjà leur marges, cela na couterai que 6Ct par litre de lait (car il y a de l’écrémage)en plus aux consommateur donc presque indolore, et tous le monde si retrouve.

rp80

il faut 400euros les 1000l qui se decompose en 2 parties:350euros de base et ensuite 50 euros sur justificatifs de loisirs(vacances,remplacement,conges payes...)avec des exploitations à taille humaine

Ehbbee

Il va donner combien? 1 cts /1000 litres?
Ont ne veut pas la charitée, ont veut vivre dignement de notre travail, c'est tout!

dll

et va falloir leur dire merci en plus

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires