Reconduction de la dérogation à la directive nitrates

Annick Conté

Reconduction de la dérogation à la directive nitrates
En 2016, la dérogation avait concerné 6800 exploitations en majorité laitières. - © BTPL

Banco pour l'Irlande ! Les exploitations sont depuis le 8 février à nouveau autorisées à épandre 250 kg d'azote organique par hectare et par an, au lieu du plafond de 170 kg imposé par la directive nitrates. La précédente dérogation avait pris fin au 31 décembre dernier. Pour en bénéficier, elles doivent avoir au moins 80% d'herbages, fournir un cahier de fertilisation, faire une déclaration annuelle... Étaient concernées en 2016 par la dérogation 6800 exploitations, essentiellement laitières. D'après les données fournies dans le cadre de l'obligation d'information, "les eaux sont généralement de bonne qualité", souligne la Commission européenne (JO de l'UE) . La concentration moyenne de nitrates est inférieure à 50 mg/l dans toutes les eaux souterraines du pays (87% en dessous de 25 mg/l). Elle est inférieure à 40 mg/l dans toutes les eaux de surface (99,5% en dessous de 25 mg/l). Entre la période 2008-2011 et la période 2012-2015, la charge moyenne en azote organique n'a pas augmenté (104 kg/ha) ; par contre, celle en azote chimique a progressé de 32,7% (80 kg d'azote par ha). Quant au nombre de bovins, il a progressé de 3,8%.

L'Irlande devrait par ailleurs atteindre son objectif d'augmentation de la production de 50% avec plus d'un an d'avance : les cinq milliards de litres devraient être atteints courant 2018. Elle n'a certainement pas fini son expansion laitière. Jusqu'où ira-t-elle ?

Source Réussir Lait

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires