Reproduction et génétique : témoignage d'un éleveur

Denis Faradji ELVA NOVIA

Reproduction et génétique : témoignage d'un éleveur

Témoignage d'un éleveur qui utilise les services de reproduction et de génétique d’ELVA NOVIA, pour piloter la conduite de son troupeau.

Installé depuis 6 ans à la suite de ses parents

Alain VAZEILLE exploite une ferme à Solagnat sur la commune d’ORCINES (63). Producteur de lait, il trait 55 vaches Montbéliardes et produit 370000 litres de lait / an. L’exploitation compte 100 ha dont 75% de surface toujours en herbe.La pratique du pâturage est donc omniprésente dans le système de l’exploitation. En période hivernale, la ration est à base d’enrubannage et de foin plus une complémentation azotée. 

Une stratégie génétique réfléchie et planifiée

Afin de tirer le meilleur parti de son troupeau, Alain VAZEILLE a défini et mis en place une stratégie adaptée aux ressources agronomiques et génétiques de son exploitation.
Alain a défini des objectifs de progrès génétiques pour son troupeau, aidé en cela par Emilie CHALEIL qui est inséminatrice à ELVA NOVIA sur le groupe Dômes, mais aussi technicienne spécialisée en race Montbéliarde.

« Equipé du logiciel PAM (Plan d’Accouplement Micro), on peut choisir le taureau qui convient le mieux à chaque femelle tout en respectant les objectifs généraux de l’élevage, explique Alain. Le logiciel propose jusqu’à 3 taureaux par vache, cela me permet de commander les doses à l’avance et de faire du travail très fin. »

L’élevage travaille la génétique depuis 3 générations, aussi, même si le potentiel ne s’exprime pas à son maximum dans mon système d’exploitation, la génétique est belle et bien là et il convient de l’optimiser et de la conforter.

Les critères sélectionnés en priorité dans l’élevage sont, sur le plan production : l’amélioration du niveau en Lait, le taux protéique et la matière grasse. Sur le plan qualitatif, un effort est porté sur l’amélioration de la santé mamelle afin de limiter le nombre de cellules et de sensibilité aux mammites. Le critère de morphologie des vaches ne vient que dans un second temps et n’est pas prioritaire.

Pratique de l’insémination en toute saison

« Les vaches sont inséminées sur chaleurs naturelles, qu’elles soient au pré, ou non. Pour les vaches, j’attends le passage de mon inséminateur, Florian PHILIPPON, pour les mettre au pré. C’est pour les génisses que cela demande le plus d’organisation. On gère cela avec Florian, il connaît mes parcelles, on se débrouille pour que personne ne perde de temps, précise Alain. »

« On utilise une petite dizaine de paillettes sexées femelles, sur les meilleures femelles, indique Alain. » « C’est surtout sur des chaleurs bien nettes qu’on les pose et principalement sur génisses. Pour confirmer ce choix, l’avis de Florian, est déterminant. Le fait d’avoir beaucoup de femelles m’a permis de renouveler rapidement le troupeau, ce qui s’est révélé très utile, suite au passage des vaches de l’écurie entravée à la stabulation neuve, il y a 3 ans... ».

Les vaches dont je ne souhaite pas conserver de produits dans l’élevage sont inséminées en croisement, en Blanc Bleu, mais de plus en plus avec des taureaux Charolais. Je constate que les croisés Charolais sont mieux valorisés aujourd’hui, on a vendu un mâle cet automne jusqu’à 400 € pièce, même si on est plus entre 350 et 400 d’ordinaire.

Génotypages des femelles d’élevage

Cette année, je vais commencer à génotyper les génisses. Cela a un coût, certes, mais je compte le récupérer de la façon suivante. Je vais connaître le potentiel génétique de mes femelles plus tôt et cela me guidera dans le choix des génisses à élever ou à vendre. Je pourrai choisir celles à inséminer en semence sexée et de celles qui seront faites en semence conventionnelle.

Cela va m’aider à mieux piloter mon troupeau, et même à réduire mon nombre de génisses de renouvellement, d’avoir des lots de femelles homogènes avec pour objectif de les faire vêler à l’âge de 2.5 ans. Par ailleurs, je pourrai faire plus de croisement sur les vaches et augmenter le produit viande par ce canal là.

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires