Sécurisation des marges: les coopératives laitières demandent un "Farm Bill" à l'européenne

Sécurisation des marges: les coopératives laitières demandent un "Farm Bill" à l'européenne

Les coopératives laitières ont demandé jeudi l'intégration dans la prochaine PAC post 2020 d'un mécanisme de sécurisation de la marge des éleveurs laitiers, sur l'exemple du Farm Bill américain mis en place en 2015.

Alors que les quotas laitiers viennent de disparaître, il serait nécessaire de "s'inspirer des expériences d'autres pays pour la PAC post 2020 avec notamment le mécanisme de sécurisation de la marge des éleveurs laitiers du Farm Bill américain mis en place en 2015", indique la Fédération nationale des coopératives laitières (FNCL) dans un communiqué. Cette loi agricole régit de nombreux aspects de l'agriculture aux États-Unis, ce qui permet d'éviter un bond du prix du lait. Ce système serait "adapté aux nouveaux enjeux, même s'il n'est pas transposable exactement", convient-elle.

La FNCL estime qu'il devrait également exister "un système de gestion de crise au niveau européen, obligatoire et équitable, dans lequel les outils d'intervention existants devraient pouvoir être mobiles et réactifs pour s'adapter aux différentes situations de marché". "Si les coopératives se sont préparées pour faire face à cette nouvelle donne qui implique une plus grande volatilité, leur dynamique de croissance ne peut être totalement envisagée qu'avec le concours des pouvoirs publics", selon la FNCL.

Une progression de 19% 

Les coopératives laitières ont un poids croissant dans la filière et leur activité s'est "nettement accélérée depuis 2010 lorsqu'elles représentaient 9 milliards de litres en volume total de lait transformé, soit une progression de 19% à périmètre constant en 4 ans", selon un baromètre économique publié jeudi.  

En 2013, la coopération laitière pesait 14,5 milliards d'euros (soit 53% de la filière) pour un volume total de lait collecté s'élevant à 12,8 milliards de litres (54% de la filière) et un volume total de lait transformé de 10,7 milliards de litres (45% de la filière).  Les coopératives laitières "ont investi au total 990 millions d'euros au cours des cinq dernières années". A ce jour, selon les seules déclarations chiffrées, la FNCL estime à "au moins 1 milliard d'euros les investissements qui seront réalisés au cours des cinq prochaines années". Le chiffre d'affaires total des coopératives laitières à l'international s'est élevé en 2013 à 4,1 milliards d'euros, soit 32% de leur activité (pour les coopératives qui ont une activité de transformation), avec 19% réalisés dans les pays de l'Union Européenne et 13% en dehors. La quasi-totalité des coopératives laitières (96%) avait d'ailleurs une activité à l'international en 2013 contre 42% en 2010, selon le baromètre.

Pour plus d'informations sur le Farm Bill : 

 

Source avec AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires