Sélection génomique : Le génotypage des animaux en élevage sur les rails

Franck Mechekour

D'ici fin 2010, vous pourrez bénéficier d'une indexation « génomique » officielle des femelles de votre choix dans votre troupeau « grâce à la création de la société Valogène », explique Maurice Barbezant, directeur de l'Unceia. Cette société disposera en effet d'une licence exclusive de valorisation des acquis de la recherche menée dans ce domaine par l'Unceia et l'Inra… Concrètement, « Valogène permettra à tout éleveur, individuel ou réuni en grand compte (coopérative d'insémination, syndicat de contrôle de performance, association d'éleveurs…), d'avoir accès au génotypage puis au calcul des index de ses femelles ».

Financer de nouvelles recherches

D'ici là, il faut encore organiser le mode de diffusion de cette technologie sur le terrain : Quel type de puce utiliser pour génotyper les animaux dans les élevages ? À quel prix facturer le service, sachant entre autres que les acteurs de la recherche réclameront un retour sur investissement « à tous les utilisateurs, y compris les entreprises de sélection, pour financer de nouvelles recherches », précise Maurice Barbezant. Et pour cause ! Si des progrès impressionnants ont été réalisés dans ce domaine, il reste encore beaucoup de pistes à explorer. On pense notamment au développement de cette technologie au service des races laitières à plus faibles effectifs (Abondance, Tarentaise…) ou des races allaitantes.

Source Réussir Lait Elevage Janvier 2010

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires