Transformateurs : Maîtres laitiers du Cotentin ne connaît pas la crise

Costie Pruilh

En 2009-2010, le groupe Maîtres laitiers du Cotentin grossit, tout en améliorant ses résultats. La coopérative a pu compléter le prix d'acompte de ses adhérents au cours de l'exercice.

« Notre objectif est de valoriser la totalité du lait en produits à bonne valeur ajoutée. Sur l'exercice 2009-2010, nous y sommes parvenus. Pas un litre de lait n'est parti faire du beurre poudre », insiste Jean-François Fortin, directeur des Maîtres laitiers du Cotentin.
La coopérative MLC a amélioré ses résultats sur l'exercice 2009-2010(1), malgré une légère baisse du chiffre d'affaires. « Cette baisse est due à la baisse des prix de nos produits. Les volumes avaient augmenté. » Elle a réduit son endettement et a amélioré sa capacité d'autofinancement.
Les bons résultats de la coopérative ont permis au conseil d'administration de décider de compléter le prix d'acompte dès le mois d'avril 2009. Il a renouvelé l'opération en juillet, et sur le dernier trimestre 2009. Ainsi, avec le paiement à la qualité, les acomptes et la rémunération du capital, le prix du lait moyen s'établit à 319,29 €/1 000 l sur l'exercice.

Un prix de 319,29 euros pour 1000 litres

« Cet exercice a vu l'aboutissement de nos efforts engagés depuis plusieurs années : amélioration de notre outil industriel permettant des gains de productivité ; maîtrise des charges ; montée en puissance des fabrications (+10 000 tonnes) en raison de nos développements commerciaux notamment à l'export ; évolution du périmètre de France frais. »
Le groupe Maîtres laitiers du Cotentin continue son ascension, en développant notamment son activité distribution, avec sa filiale France frais. Cette croissance externe n'a pas pesé sur les résultats du groupe. Au contraire, sa performance économique s'est améliorée. Le groupe compte aujourd'hui 89 sociétés. Il a acquis dix sociétés, en a créé deux, et a augmenté ses participations dans d'autres sociétés. Le chiffre d'affaires lié à l'activité distribution représente 78 % de celui du groupe. Celui de l'activité production (transformation laitière) représente 17 % du CA du groupe. « France Frais est maintenant le premier client de la coopérative », souligne Christophe Levavasseur, président de MLC.
L'enjeu maintenant est de faire passer les hausses à la grande distribution. « C'est difficile étant donné que la consommation est morose », souligne Christophe Levavasseur. « Je pense qu'on a construit quelque chose de solide. On est plus à même que d'autres de passer de mauvaises années », conclut-il.

(1) Résultat net : 6,9 millions d'euros (2,6 % du CA), contre 1,19 millions (0,44 %) sur l'exercice précédent.

Source Réussir Lait Octobre 2010

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires