UE : des producteurs de lait veulent la démission du commissaire à l'Agriculture

ASL

UE : des producteurs de lait veulent la démission du commissaire à l'Agriculture

L'alliance syndicale européenne EuropeanMilk Board (EMB), qui regroupe des producteurs de lait de 15 pays, a demandé dans une lettre ouverte publiée mardi, la démission de Phil Hogan, le commissaire en charge de l'Agriculture, incapable selon eux de résoudre la crise du secteur.

"Phil Hogan n'a pas de solution et ne veut pas de solution", accuse l'EMB, qui représente 100.000 producteurs, dans une lettre adressée au président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker. "Monsieur le président, démettez de ses fonctions ce commissaire incapable", poursuivent-ils. Ils accusent notamment Phil Hogan d'avoir en sa possession "plusieurs études scientifiques qui démontrent que d'une manière générale, le prix du lait payé aux producteurs ne couvre pas leurs coûts de production."

Stabilisation

Selon l'EMB - qui milite en faveur d'un outil de gestion de crise portant sur une réduction volontaire des volumes - la crise que traverse le secteur laitier depuis plusieurs mois n'est pas résolue, contrairement aux récentes déclarations du commissaire Hogan. Lors du dernier conseil des ministres de l'Agriculture des 28 le 16 novembre, les dirigeants européens avaient assuré que le marché du lait "se stabilisait", un peu plus de deux mois après une réunion extraordinaire au cours de laquelle le Conseil avait adopté des mesures d'aide exceptionnelles notamment pour les produits laitiers.  

Crédits

"Depuis des mois, dans de nombreux pays, le prix du lait payé aux producteurs ne se situe plus qu'entre 25 et 30 centimes par kilo, tandis qu'il est avéré que les coûts de production s'élèvent à au moins 40 centimes. Les premières exploitations ont déjà déposé le bilan", déplorent les producteurs de lait. "D'autres ne peuvent maintenir la production qu'à l'aide de crédits supplémentaires de dizaines ou centaines de milliers d'euros", avancent-ils encore. L'EMB demande dans sa lettre une réponse de la part de Jean-Claude Juncker "d'ici le 4 décembre".

Source avec AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires