Une caméra 3D pour suivre la note d'état

Annick Conté

Une caméra 3D pour suivre la note d'état
Il suffit de pointer le capteur au milieu de la pointe des hanches de l'animal bloqué au cornadis. - © A. Conté

Grâce à l'analyse d'images, France Conseil élevage proposera courant 2018 des services incorporant la NEC.

Lire directement une note d'état corporel (NEC), simplement en cliquant sur un bouton, c'est possible sur une vache Prim'Holstein bloquée au cornadis. En deux millisecondes, le tour est joué. Démonstration en a été faite la veille du Space au Gaec Cotto en Ille-et-Vilaine par France Conseil élevage. L'outil 3D BodyMat M a été mis au point par la société suisse Ingenera, spécialisée dans l'acquisition de l'imagerie 3D. « L'outil utilise un capteur mis au point par l'armée il y a 25 ans, devenu aujourd'hui d'un coût abordable », a expliqué David Saunier de France Conseil élevage. Des services reposant sur l'évolution de la note d'état corporel au cours de la lactation, couplé à d'autres indicateurs, devraient être proposés au second semestre 2018. « Le modèle économique est en cours de discussion avec Ingenera ; il sera basé sur la production d'indicateurs, pas sur l'achat de matériel. » Les algorithmes nécessaires à l'interprétation des données sont en cours de finalisation en races normande et montbéliarde. D'autres utilisations sont envisageables à terme comme la pesée des génisses ou l'analyse de la position de la vache couchée dans la logette. L'outil est déjà utilisé en Chine et en Irlande.

Une caméra 3D pour suivre la note d'état

En cours de finalisation pour la Normande et la Montbéliarde

Ingenera est par ailleurs capable de modéliser un animal en train de bouger, circulant dans un couloir, avec le bodyMat X. L'imagerie 4D nécessite un capteur avec de l'intelligence artificielle derrière. Un minimum de trois caméras à poste fixe (une au-dessus et une de chaque côté) est nécessaire, l'idéal étant d'en disposer neuf à trois endroits différents du couloir. Le pointage au sevrage en allaitant est en train d'être finalisé avec cet outil en races charolaise et limousine. L'Irlande est en train de modéliser tous ses animaux dans le cadre d'un plan finalisé à 80 % par les pouvoirs publics.

À noter qu'Ingenera propose également une traçabilité électronique des paillettes d'insémination (eStraw), en développement en Irlande. La société est en relation avec Allice. Une micropuce électronique inférieure à 1 mm est intégrée dans la paillette. eStraw facilite entre autres la gestion des stocks.

Source Réussir Lait

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires