A vos côtés pour enrichir vos connaissances. Clés d’une gestion sanitaire améliorée

Marien BATAILLE & Dr Didier GUERIN

A vos côtés pour enrichir vos connaissances. Clés d’une gestion sanitaire améliorée

Une orientation formation sanitaire pour 2015 => Le comité régional VIVEA du Limousin a décidé de renforcer la formation dans le domaine de la santé animale avec une approche troupeau.

A vos côtés pour enrichir vos connaissances. Clés d’une gestion sanitaire améliorée

Comme le montrent les suivis, une bonne gestion du sanitaire impacte de manière favorable votre coût de production et de manière générale les résultats de votre exploitation. Parallèlement, peu de formations sanitaires ont été financées par VIVEA et le besoin de développement de l’approche troupeau est important, d’où l’accent mis sur cette thématique en 2015.

Déterminer les facteurs de risque de votre élevage pour bâtir votre plan d’action

Les formations proposées ont pour objectif de vous permettre :

  • De déterminer les facteurs de risque propres à votre élevage, savoir les analyser, les hiérarchiser et déterminer votre plan d’action.
  • D’observer vos animaux, d’interpréter leurs comportements et de mettre en place des mesures correctrices.
  • D’avoir une approche globale de la santé animale afin de passer du soin animal à la gestion et la prévention des risques sanitaires.

Formation éleveur infirmier, soins aux veaux, reproduction et parasitisme

Selon les enquêtes VIVEA, vos demandes portent en priorité sur les thématiques suivantes : éleveur infirmier, maladies néonatales, reproduction et parasitisme.Se rajoutent les antibiotiques et la prévention de l’antibiorésistance. Vous souhaitez des formations alternant salle et élevage, théorie et pratique. En fonction de ces constats, avec la Chambre d’Agriculture de la Creuse, nous vous proposons des formations 2015 axées sur trois thèmes :

  • L’éleveur infirmier de son élevage.
  • 1 veau par vache et par an avec trois sous-thèmes : les soins au veau naissant, la mise à la reproduction et la préparation au vêlage.
  • La maîtrise du parasitisme.

Une 1ère série de rendez-vous… inscrivez-vous !

Une 1ère série de rendez-vous vous est proposée (cf. tableau). Les différents encadrés vous présentent les éléments essentiels de ces formations. Inscrivez-vous rapidement. Ces formations sont une composante de notre boîte à outils au service de notre concept « Le sanitaire… j’adhère ! ». Elles participent au renforcement de notre coopération pour un troupeau sain, sûr et rentable ! Pour tout renseignement complémentaire, votre antenne locale et le service formation de la Chambre d’Agriculture, votre vétérinaire et nous-mêmes sommes à votre disposition. A notre prochaine journée portes ouvertes du 14 mars, un stand illustrera cette thématique.

A vos côtés pour enrichir vos connaissances. Clés d’une gestion sanitaire améliorée

Eleveur infirmier de son élevage

Cette formation de 2 jours a pour objectifs d’obtenir une meilleure gestion des pathologies avec un renforcement de l’efficacité et de la sécurisation de l’utilisation du médicament vétérinaire dans le cadre d’une relation formalisée entre vous et votre vétérinaire traitant.

Une méthode d’examen et une bonne utilisation des médicaments vétérinaires 

La 1ère journée fournit une méthode d’examen clinique de l’animal basée sur la réalisation de 6 gestes permettant de récolter tous les symptômes. La synthèse des éléments observés détermine la conduite à suivre qui peut se résumer en trois situations : mise en place du traitement, avis ou intervention de votre vétérinaire.

La 2ème journée est consacrée à la connaissance des médicaments vétérinaires et leur utilisation de façon sûre, efficace et économique.

2 sessions d’ici le 15 mars

Une 1ère session est programmée sur Felletin avec la 1ère journée le 26 février. Le lieu et les dates de la 2ème session seront déterminés en fonction des inscriptions.

A vos côtés pour enrichir vos connaissances. Clés d’une gestion sanitaire améliorée

Les soins au veau naissant

Cette session de 1,5 jour s’intéresse au veau de la naissance à 1 mois.

Un équilibre défenses immunitaires/agents infectieux favorable à rechercher

La 1ère journée présente les taux d’alerte en matière de mortalité et d’animaux malades, l’appréciation de l’équilibre défenses immunitaires/agents infectieux, la physiologie et les particularités du veau naissant avec ses conséquences en matière de réanimation du veau nouveau-né, la gestion de l’urgence face à une épidémie, le traitement de 1ère intention avec un focus sur la prévention de l’antibiorésistance et la gestion à moyen terme avec l’approche globale du troupeau.

Un audit pour ne plus être confronté aux maladies néonatales

Au cours de la ½ journée en élevage, un audit est effectué avec un focus sur le bâtiment. Il débouche sur un plan d’action adapté à l’élevage support permettant d’illustrer comment une approche troupeau permet une maîtrise globale de la santé du veau basée sur la connaissance des facteurs de risques et leur correction pour une augmentation des défenses immunitaires et une limitation de la dynamique de contamination.

A vos côtés pour enrichir vos connaissances. Clés d’une gestion sanitaire améliorée

La mise à la reproduction

Cette formation d’une journée vous permet d’analyser la situation de votre élevage, de connaître la dynamique de reproduction, d’assurer le renouvellement du troupeau, de savoir comment limiter les risques et de définir votre plan d’action.

Un autodiagnostic pour connaître votre marge de sécurité et de progression

Les éléments suivants vous sont présentés :

  • L’intérêt de l’observation des animaux, les règles à appliquer pour la reconnaissance des métrites, le contrôle de l’involution utérine, la détection des chaleurs.
  • Les périodes clés de la reproduction des génisses.
  • L’identification des facteurs de risques, sanitaire, alimentation, ambiance bâtiment.
  • La présentation de la méthodologie d‘action : analyse du bilan reproduction, plan d’action : choix des cibles, constat de gestation, suivi de fécondité, contrôle de fertilité des taureaux.

Avec les données disponibles de votre élevage, vous pourrez déterminer sa productivité numérique (taux de gestation, IVV, mortalité) et préétablir votre plan d’action basé sur cette phase d’autodiagnostic et les apports de cette formation.

A vos côtés pour enrichir vos connaissances. Clés d’une gestion sanitaire améliorée

Maîtriser le parasitisme

Ce module de deux jours permet de connaître les relations parasite-hôte-environnement et d’intégrer ces éléments dans la redéfinition annuelle de votre plan antiparasitaire.

Une 1ère journée de revue des parasites

Cette 1ère journée présente les trois rendez-vous principaux : la mise à l’herbe et les strongles, l’automne et les trématodes (douves, paramphistome), l’hiver et son parasitisme (ascaris, coccidies). Elle précise la méthodologie pour mieux objectiver la situation parasitaire de votre élevage en fonction des outils disponibles.

Une 2ème journée d’autodiagnostic et de conditions d’intervention

La matinée de la 2ème journée est consacrée à l’analyse du plan antiparasitaire de votre élevage avec la mesure de l’incidence de chaque parasite (autodiagnostic) et la redéfinition de votre plan de lutte à la lumière des acquis de la formation.

L’après-midi porte sur les conditions d’intervention en élevage et la contention du troupeau afin de faciliter les traitements et d’assurer la sécurité de l’intervenant et le bien-être de l’animal.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires