Accords de libre-échange : 300 à 600.000 t de viande américaine pourraient être importées en Europe

S C

Accords de libre-échange : 300 à 600.000 t de viande américaine pourraient être importées en Europe
2/3 des bovins américains sont engraissés dans des «feedlots»

Dans le cadre du traité de libre-échange avec les Etats-Unis, en discussion actuellement avec l’Union Européenne, la filière viande française craint l’arrivée de viandes bovines américaines qui ne correspondraient pas à «nos critères sanitaires,environnementales et de bien-être animal». L’interprofession bétail et viande alerte les responsables politiques et l’opinion publique.

Interbev et la Fédération nationale bovine (FNB) font part de leurs inquiétudes quant aux résultats des accords bilatéraux actuellement en discussion entre la Commission européenne et les USA, et les négociations en cours avec le Mercosur. Selon eux, en cas d’accords, ce sont entre 300 et  600.000 tonnes de viande de bœuf qui pourraient arriver en Europe, sans droits de douanes, en provenance d'Amérique du Nord et du Sud.  Un tonnage qui va se rajouter aux 65.000 tonnes déjà négociées avec le Canada.

Même si ces volumes restent modestes au regard des 7,8 millions de tonnes de viande consommées en Europe, cette viande  - composée essentiellement de morceaux nobles -  viendrait directement concurrencer nos races allaitantes françaises.  

La filière réclame les mêmes normes de production

Mais ce que critiquent les professionnels de la viande, ce n’est pas tant la quantité mais la qualité de cette viande importée.  "Nous ne sommes pas contre les accords bilatéraux à condition qu'ils se fassent sur les mêmes normes sanitaires, environnementales et du bien-être animal que celles que nous avons mises en place en Europe", précise Dominique Langlois, président d'Interbev.

Selon lui, les éleveurs américains utiliseraient largement des produits hormonaux, des antibiotiques ou des farines animales. Sans parler des conditions d’engraissement des animaux, élevés pour les 2/3 dans des "feedlots" où  «Il n’y a pas de place pour la bientraitance et aucune réglementation sur le bien-être animal»,  précise  M. Langlois. Des conditions d’élevage qui permettraient aux éleveurs américains de proposer une viande 30% moins chère que la nôtre.

74% des consommateurs hostiles à l’importation de ces viandes

Une telle ouverture de l’Europe aux viandes bovines américaines serait également contraire aux attentes des consommateurs, estime Interbev. Selon une étude d’opinion (Opinion Way) 74% des consommateurs se déclarent opposés à l’introduction de viandes produites sur le continent américain. Une opposition qui monte à 82% s’il s’agit de viande pouvant contenir des résidus d’antibiotiques.  

Début mai, la secrétaire d'Etat française au Commerce extérieur, Fleur Pellerin a tenté de minimiser les craintes suscitées par ces négociations en assurant que, selon le commissaire européen au Commerce, il n'y aura ni OGM, ni bœuf aux hormones introduits sur le sol européen. Les deux principaux candidats à la présidence de la Commission européenne, Martin Schulz et Jean-Claude Juncker, ont eux-mêmes critiqué la poursuite des discussions alors que le scrutin européen se tient dimanche.

Le traité donnerait naissance à la plus grande zone de libre-échange au monde en abolissant barrières douanières et réglementaires.

 

Sur le même sujet

Commentaires 14

bisounours

-Que fait la FNB ??
-Qui donne l'ordre aux éleveurs de dénoncer cet accord ?
-Ne rien dire,ne rien faire ?
-Accepter ??

le dindonnier

ne rien dire c'est pas mentir!!

phil

par chez moi , on a trouvé de la viande italienne vendues en VBF..... je comprends ton point de vue et entierement d'accord mais il ne faut pas non plus que les industriels mentent sur l'origine de leurs produits ....on a d'ailleurs vu ce qu'il s'est passé avec la viande de cheval......je suppose que si ils sont obligés de mettre (aux hormones) sur les emballages ; ils en vendraient bcp moins

le dindonnier

Et vous croyez que sur les plats préparés et en rhd la provenance américaine des viandes sera mise en avant? moi je crais pas

Ricodu28

Que le consommateur soit au courant? Que ce soit écris plus gros? Il faudrait aussi un peu arrêter d'être toujours assisté à ce point, les gens arrivent bien à trouver la date d'expiration, le prix au kg ou encore les teneurs en certains composant des produits! Le consommateur peine bien à trouver des infos quand ca l'arrange aussi!
Que ce soit noté et c'est tout le consommateur doit aussi prendre un peu sur lui pour regarder au lieu de juste mettre un produit dans son panier car l'emballage est sympa et qu'une grosse pastille fluo l'annonce 30% moins cher que celui d'à côté.
De plus l'eternel problème c'est que tout le monde veut pouvoir manger de tout quand il le veut; si on acceptait de consommer un peu moins certains produits et les payer un peu plus cher pour se faire un veritable petit plaisir occasionnellement une innondation de sal..eries de ce genre serait peut être moins courante. Des m..des de ce genre on en fait venir de bien plus près et on arrive même à en produire chez nous!
Quand aux gens qui s'enflamment sur le fait que l'europe capitule à chaque négociations, ils sont bien content que l'afrique ou l'asie capitule aussi dans des négociations ou l'on tente de refourguer des cochonneries dont on ne veut pas chez nous non?

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires