Bien-être animal : Premières propositions issues des rencontres «Animal et société"

Sophie Bourgeois

Les Rencontres « Animal et société » ont abouti à une série de propositions dont peu concernent pour l'instant le secteur bovins viande. Une commission continue à travailler.

Après quatre mois de consultations, le ministre de l'Agriculture a présidé le 8 juillet la réunion
de clôture des rencontres « Animal et société ». Trente-quatre mesures ont été énoncées,
et parmi elles seulement quelques-unes concernent le secteur de la viande bovine. La filière
s'attendait à devoir prendre bien davantage d'engagements. Il s'agit d'identifier dans les
élevages les cas de négligence dus aux difficultés économiques ou sociales dans le cadre
des commissions « Agridiff », de préciser les modalités d'euthanasie des animaux à la
ferme par les éleveurs. Pour les abattoirs, un programme de formation spécifique «
protection animale » devra être mis en place pour l'ensemble des intervenants (abatteurs,
services de contrôle, sacrificateurs rituels) et la bonne contention des animaux dans les
abattoirs devra être assurée.

Le ministre de l'Agriculture a annoncé aux rencontres « Animal et Société », la mise en place d'une commission nationale de suivi de ces rencontres. (E. Baratte)

Le ministre de l'Agriculture a annoncé aux rencontres « Animal et Société », la mise en place d'une commission nationale de suivi de ces rencontres. (E. Baratte)

Deux autres mesures sont des demandes de compléments scientifiques : l'Inra devra
rendre une étude sur la perception de la douleur par l'animal au cours de l'abattage. Il doit
aussi définir avec les Instituts techniques de nouveaux critères objectivés d'évaluation du
bien-être au cours du transport, « reposants sur des obligations de résultat ». Le ministre a
annoncé dans le même temps la création d'une Commission nationale de suivi de ces
rencontres qui permettra à l'ensemble des acteurs concernés — ONG de protection des
animaux, professionnels, scientifiques, élus et parlementaires et représentants des
ministères — de suivre les travaux engagés. Le travail va donc se poursuivre.

Source Réussir Bovins Viande Septembre 2008

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires