Boeuf aux hormones : L'OMC donne raison aux Américains

SC d'après AFP

L'organe d'appel de l'OMC a confirmé les premières conclusions publiées fin mars, jugeant que l'UE interdisait illégalement l'importation de viande de boeuf aux hormones en provenance des États-unis et du Canada.

Selon l'OMC, la viande de boeuf aux hormones provenant des États-unis et du Canada ne présente pas de risque prouvé pour la santé. La nouvelle réglementation adoptée en octobre 2003 par l'UE, qui maintient les interdictions d'importation de boeuf aux hormones, n'est donc pas conforme à l'accord sur les mesures phytosanitaires de l'OMC.

En rétorsion de l'interdiction posée par Bruxelles, les États-unis et le Canada imposent depuis 1999, sur autorisation de l'OMC, des droits de douane additionnels sur un certain nombre de produits importés de l'UE. L'Organisation mondiale du commerce (OMC) confirme donc que ces sanctions sont légales.

Le bureau de la représentante américaine au commerce extérieur Susan Schwab, a déclaré dans un communiqué que « les hormones en question ont depuis longtemps été reconnues comme saines, à la fois aux États-unis, dans d'autres pays, et par l'organisation internationale chargée d'en examiner la sécurité ».

Washington a rappelé que le cas du boeuf aux hormones, qui remonte à 1996, est l'un des conflits les plus anciens portés devant l'OMC.

Publié par SC d'après AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires