CA de GDS Creuse : régionalisation et proximité

Marien BATAILLE & Dr Didier GUERIN

CA de GDS Creuse : régionalisation et proximité

Conseil d’Administration (CA) de GDS Creuse => Ce 09 décembre 2013, GDS Creuse a réuni son Conseil d’Administration afin de faire le point sur la campagne en cours et préparer 2014.

Des réunions d’automne sous le signe de la convivialité

CA de GDS Creuse : régionalisation et proximité

Le challenge était defaire que ces réunions cantonales soient des lieux de rencontre, d’échangesavec une participation élevée dans la convivialité. Pour ces 12 réunions qui sesont déroulées du 12 au 26 novembre, près de 400 personnes étaient présentes.Eleveurs, vétérinaires et autres partenaires ont pris part aux échanges. Nombrede points ont été abordés. Un buffet de clôture a renforcé la convivialité deces rencontres, élément apprécié des participants.

Une forte implication des administrateurs, déléguéscantonaux référents et de l’équipe administrative dans la préparation avec desrésultats dans la participation

Les administrateursse sont impliqués pour l’organisation des ces réunions dans la préparation etla réalisation. Des délégués cantonaux se sont proposés pour être référents.L’équipe administrative s’est mobilisée pour la communication tant écrite quetéléphonique. Pour les éleveurs « professionnels », la participationmoyenne est de 13 % avec de forts écarts suivant les cantons (2 à 25 %). Notonsque le phoning, mis en place après la 2ème réunion a permis depasser d’une participation moyenne de 8 à 14 %.

Un choix des thématiques par réunion, une trentaine desujets abordés, une forte variabilité, des points d’ancrage…

Après uneprésentation des apports du bilan sanitaire d’élevage, la salle était interrogéeafin que chacun puisse proposer une thématique de son choix. 32 sujets ont été abordés.Les  diarrhées néonatales, les maladiesrespiratoires et la gestion du parasitisme ont été traitées dans 3 réunions sur4. A l’inverse, la moitié des thématiques n’a été demandée que dans une ou 2réunions. Ce système d’échanges a permis à chacun de s’exprimer.

Une élection des délégués cantonaux qui voit l’arrivée de25 % de nouveaux

Avec représentationcantonale à raison d’un délégué pour 40 éleveurs adhérents (production bovine,caprine, équine, ovine ou porcine), 105 postes de délégués étaient à pourvoir. 101éleveurs ont été élus pour représenter GDS Creuse sur le terrain. Près de 25 %des délégués sont nouveaux dans cette fonction. Nous tenons particulièrement àremercier les « anciens » et les « nouveaux » pour cetteimplication.

Le CA met le cap sur la proximité

Dans la continuité duplan d’action établi pour la réalisation de ces réunions, les membres du CA ontindiqué qu’il était primordial de maintenir un niveau de proximité auprès deséleveurs. Dans ce cadre, le plan de communication suivant a été décidé :

· Lesréunions d’information par secteur, à destination de l’ensemble des éleveurs,auront lieu tous les 3 ans et permettront l’élection des délégués cantonaux.

· Lesannées intermédiaires, une rencontre des délégués cantonaux sera réalisée parsecteur afin de faire un bilan de l’année écoulée, de faire le point sur lesremontées de terrain et les demandes particulières. Ces rencontres pourrontpermettre également de préparer les portes ouvertes ou l’Assemblée Générale parexemple.

Des interventionsspécifiques seront réalisées en fonction de demandes sur un secteur ou enrelation avec les autres structures (GDA, JA, …). De plus, un groupe de travailest amené à se réunir afin de faire évoluer le système de formation. N’hésitezpas à nous faire part de vos besoins.

CA de GDS Creuse : régionalisation et proximité

Pour cette fin d’année 2013, les membres duCA ont étudié les dernières actualités relatives aux GDS (Etats Généraux du Sanitaire,Fonds de Mutualisation Sanitaire, assurance des délégations de missions deservice public) et le bilan des rencontres d’automne avec l’élection desdélégués cantonaux. De nombreux autres dossiers sanitaires ont été instruits.Sont présentés ici les éléments principaux.

Lanouvelle gouvernance sanitaire : le dossier de reconnaissance du GRASLcomme OVS recevable

Dans le cadre de lanouvelle gouvernance sanitaire, depuis le 1er juillet 2012, le GRASLest « réputé reconnu comme organisme à vocation sanitaire (OVS) »pour le domaine animal en Limousin. Pour rester reconnu OVS dans ce domainepour la période 2014/2018, un dossier a été déposé avant le 31 juillet 2013. Ila été jugé recevable par la DRAAF. La reconnaissance ministérielle des OVS estreportée à début 2014 en raison de l’attente du résultat du recours auprès duConseil d’Etat. Dans l’attente, les structures « réputées reconnues enqualité d’OVS » conservent ce statut. La prochaine étape dans ce dossier seral’accréditation sur la base de la norme 17020 (critères généraux pour lefonctionnement des différents types d’organismes procédant à l’inspection), ledossier de recevabilité devra être déposé auprès du COFRAC avant le 31décembre2014.

Une régionalisation avec un positionnement du CA de GDS Creuse pour un fort maintien de la proximité

Cette nouvellegouvernance sanitaire entraîne une élaboration des schémas sanitaires au niveaurégional. Des programmes régionaux existent déjà dans le cadre du GRASL. Celava être accentué dans les années à venir. Dans ce contexte, le CA de GDS Creuses’est prononcé à l’unanimité pour une présence systématique de ses 4administrateurs représentants au GRASL avec recherche de suppléants en casd’indisponibilité et une priorisation des actions au niveau départemental avantleur élaboration et validation au niveau régional. Cela rentre dans cettevolonté de maintenir un fort échelon départemental pour une proximité avec leséleveurs maintenue contrairement à ce qui peut être observé dans d’autresassociations ou structures de l’environnement agricole.

Une nécessité de couverture par l’assurance desdélégations de missions de service public

Parmi les récentesévolutions des métiers des GDS se trouvent les délégations de missionsadministratives relatives à la surveillance sanitaire des élevages pour lecompte de l’Etat. Dans ce contexte,nous avions besoin d’une couverture assurancielle pour ces nouvelles missions. Unedemande a été effectuée auprès de Groupama. Les travaux engagés depuis octobre2011 ont permis d’établir des contrats cadres nationaux avec une remise à platcomplète pour la totalité du périmètre « responsabilité civile » pourles GDS et leur filiale de services. Ces nouveaux contrats seront opérationnelsau 1er janvier 2014.

La contribution au Fonds Mutualisation Sanitaire (FMS) minorée pour la Creuse

Le FMS, opérationneldepuis le 1er janvier 2012, permet une indemnisation forfaitaire despertes économiques pour 14 maladies parmi les plus graves (cf. informationfournie avec votre appel de prestations). Il a pris la suite du fonds FA mis enplace lors de l'arrêt de la vaccination anti-aphteuse en 1991. Une régularisationdes comptes du FMS (situation par rapport à la moyenne de versementdépartemental par animal) est intervenue dans le cadre du nouveau contexte decotisation au FMS de tous les éleveurs adhérents à un GDS. Grâce à la fortemobilisation des éleveurs creusois lors de la mise en place de ce fonds, laCreuse se voit restituer une partie des cotisations versées. Cela permet deréduire la cotisation FMS pour les 5 années à venir. Pour la prochaine campagne,le CA de GDS Creuse a décidé de minorer de 50 % la cotisation FMS. Cela permetégalement de maintenir le montant global des cotisations appelées par GDSCreuse en 2013/2014 au même niveau qu’en 2012/2013.

Une forte mobilisation de GDS Creusequi se poursuit

Cet article ne représente qu’un aperçu ducontenu de ce Conseil d’Administration. Vous trouverez d’autres informationsdans votre GDS Creuse Mémo n°13 qui vient de vous être adressé. Pour toutrenseignement complémentaire, n’hésitez pas à nous contacter.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires