CA de GDS Creuse. Une régionalisation avec un respect de la proximité

Marien BATAILLE & Dr Didier GUERIN

CA de GDS Creuse. Une régionalisation avec un respect de la proximité

Conseil d’Administration (CA) de GDS Creuse => Ce 04 juillet, GDS Creuse a réuni son CA afin d’élire son bureau et faire le point sur différents dossiers.

Des réunions d’automne qui se préparent

CA de GDS Creuse. Une régionalisation avec un respect de la proximité

Ces réunions 2013 serontélectives et auront pour objectifs, dans le prolongement des indicationsapportées par lesdélégués cantonaux lors des réunions de novembre 2012 :

·  Derenforcer la proximité vers les éleveurs.

·  Derappeler les bases de l’action sanitaire : action collective, solidarité,mutualisme.

·  Demieux faire connaître les outils d’approche collective du troupeau.

·  Defédérer pour renforcer notre capacité à influencer les orientations politiques.

·  Des’appuyer sur les délégués cantonaux pour l’organisation locale.

« Vous avez de bons outils, ils demandent à êtremieux connus pour être plus utilisés »

Au cours de notre cycle de rencontre desdélégués cantonaux en novembre 2012, cette phrase a été prononcée à plusieursreprises. Le challenge est donc de faire que ces réunions cantonales soient deslieux de rencontre, d’échanges avec une participation élevée dans laconvivialité. Cela passe par la mobilisation de tous, en commençant par lesadministrateurs et les délégués cantonaux qui ont proposé de s’investir dansleur organisation ainsi que les vétérinaires. Elles auront lieu fin novembre,avec une organisation sur 12 secteurs proposée par le CA afin de sensibiliserun maximum d’éleveurs (cf. carte ci-jointe).

La« Sanitaire’ Attitude » expliquée comme toile de fond

La thématique reste à définir. Notre CApropose comme toile de fond la « Sanitaire’ Attitude ». Elle associebilan, analyse, apport de garanties, protection avec les outils disponibles,notamment la « boîte à outils GDS Creuse ». Elle participe au renforcement denotre coopération pour un troupeau sain, sûr et rentable.

Faites-nous part de vos suggestions

Afin que cesréunions connaissent la meilleure réussite possible avec une forteparticipation et de riches échanges, n’hésitez pas à nous faire part de toutesuggestion tant sur le fond que sur la forme.

CA de GDS Creuse. Une régionalisation avec un respect de la proximité

Suite à sonAssemblée Générale (AG) du 05 avril, le CA de GDS Creuse s’est réuni ce 04juillet. L’application du décret relatif à la reconnaissance des organismes àvocation sanitaire, le statut départemental, la préparation des réunionsd’automne et de nombreux autres dossiers ont été étudiés.

Un changement de vice-président au bureau deGDS Creuse, un CA à votre écoute

Le CA estcomposé de 18 membres à voix délibératives : 12 délégués cantonaux(élus pour trois ans et renouvelés par tiers par les 97 délégués cantonaux lorsde l’AG) et 6 représentants de structures (Groupement Technique Vétérinaire,Ordre des Vétérinaires, Syndicat Départemental des Vétérinaires d’ExerciceLibéral, Conseil Général, Chambre d’Agriculture et Syndicat Départemental desExploitants Agricoles majoritaire). Lors des élections, Bernard Parry, engagé depuis1995 (secrétaire puis vice-président), a mis un terme à son mandat au sein dubureau. L’ensemble du CA le remercie pour son dévouement et son implication etlui souhaite « bonne retraite ». Pascal Josse le remplace (cf.tableau). Les bureau et CA sont à votre écoute, n’hésitez pas à les solliciterpour toute suggestion ou tout besoin.

Une situation IBR de plus en plus favorable, un atout commercial, une prophylaxie à conclure

Avec 2.887 cheptels négatifs (95,47%) et 2.827certifiés (93,48%), l’élevage creusois amplifie sa bonne situation. Lasituation de l’IBR en Creuse reste donc très favorable avec, notamment, l’atoutcommercial lié. L’assainissement se poursuit, mais avec un rythme qui seralentit. L’atteinte du statut « zone épidémiologique favorable »(< 1% de cheptels positifs) demande un suivi maintenu des cheptels indemneset une action accrue dans les troupeaux infectés. La sensibilisation àl’élimination des bovins positifs en IBR pour les cheptels avec jusqu’à 10bovins positifs réalisée depuis deux campagnes s’élargit aux élevages détenantjusqu’à 50 bovins positifs. Le Conseil d’Administration a confié au groupe detravail constitué la campagne précédente la formalisation d’un plan d’actionpour conclure cette prophylaxie.

Une modification des statuts du GRASL pour le dossier de reconnaissance comme OVS avec un respect de la proximité départementale

Dans le cadre de lanouvelle gouvernance, depuis le 1er juillet 2012, le GRASL estréputé reconnu comme organisme à vocation sanitaire (OVS) pour le domaineanimal en Limousin. Pour rester reconnu OVS dans ce domaine pour la période2014/2018, un dossier est à déposer avant le 31 juillet 2013. Basé sur leséléments d’historique et d’organisations actuelles des 3 GDS limousins et duGRASL, ce dossier demande une modification des statuts. Appuyé sur lesobligations réglementaires d’organisation régionale et la volonté de respect dela proximité départementale, ce projet de nouveaux statuts du GRASL a étévalidé à l’unanimité par le CA de GDS Creuse. Il sera soumis à l’approbation del’AG extraordinaire du GRASL ce 12 juillet. La prochaine étape dans ce dossierest l’accréditation sur la base de la norme 17020 (critères généraux pour lefonctionnement des différents types d’organismes procédant à l’inspection), ledossier de recevabilité devra être déposé auprès du COFRAC avant le 31 décembre2014.

La « Sanitaire’ Attitude » pour les ovins avec une mobilisation de la section ovine

La section ovine du 28 mai dernier a montré la nécessitéd’améliorer l’action collective au niveau des cheptels ovins avec, notamment,un renforcement de la maîtrise des risques synthétisée dans la« Sanitaire’ Attitude » (cf. article du 1er mars). Dans cecadre, GDS Creuse a été désigné comme référent sanitaire par les membres de lasection. Le CA valide cette démarche avec un renforcement de la communicationtant en matière de remontée de difficultés observées que de fournitured’information avec l’implication de tous les intervenants, éleveurs, GDS Creuse,et aussi, vétérinaires, techniciens… Une présentation spécifique de la boîte àoutils GDS Creuse (plan avortement, génotypage, plan maladies émergentes, BGC, formationéleveur infirmier…) va être effectuée (cf. article du 14 juin).

Une profonde évolution du schéma sanitaire animal français, une poursuite de l’investissement de GDS Creuse

Du fait desmodifications réglementaires et des évolutions des besoins des élevages, leschéma sanitaire animal collectif évolue profondément. GDS Creuse, en relationavec les instances régionale (GRASL) et nationale (GDS France) poursuit soninvestissement. N’hésitez pas à nous faire part de toute suggestion ou de toutbesoin.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires