CA de GDS Creuse. Une « Sanitaire’ Attitude » pour un troupeau sain, sûr et rentable

Marien BATAILLE & Dr Didier GUERIN

CA de GDS Creuse. Une « Sanitaire’ Attitude » pour un troupeau sain, sûr et rentable

Conseil d’Administration (CA) de GDS Creuse => Ce 1er juillet, GDS Creuse a réuni son CA afin d’élire son bureau et faire le point sur différents dossiers.

CA de GDS Creuse. Une « Sanitaire’ Attitude » pour un troupeau sain, sûr et rentable

Suite à son Assemblée Générale (AG) du 10 avril, le CA de GDS Creuse s’est réuni ce 1er juillet. La gouvernance régionale, le statut départemental, l’utilisation des outils GDS Creuse et de nombreux autres dossiers ont été étudiés.

Un nouveau membre intègre le bureau de GDS Creuse… un CA à votre écoute !

Le CA est composé de 18 membres à voix délibératives : 12 délégués cantonaux (élus pour trois ans et renouvelés par tiers par les 101 délégués cantonaux lors de l’AG) et 6 représentants de structures (Groupement Technique Vétérinaire, Ordre des Vétérinaires, Syndicat Départemental des Vétérinaires d’Exercice Libéral, Conseil Général, Chambre d’Agriculture et Syndicat Départemental des Exploitants Agricoles majoritaire). Lors des élections, Bernard Parry, engagé depuis 1995, a mis un terme à son mandat au sein du bureau. Didier Lecour le remplace (cf. tableau). Les bureau et CA sont à votre écoute, n’hésitez pas à les solliciter pour toute suggestion ou tout besoin.

Une gouvernance régionale mise en place… un renforcement de la proximité !

Le rôle renforcé reconnu au réseau des GDS (reconnaissance des OVS régionaux) lui confère de nouvelles responsabilités au service des éleveurs et de ce bien public qu’est la santé animale, il suppose un travail d’adaptation, notamment en région. Depuis 1983, notre structure régionale, le GRASL et les 3 GDS travaillent déjà conjointement sur « l’approche collective du troupeau ». S’ajoute maintenant la délégation de missions par l’Etat au GRASL et à ses sections départementales. Les administrateurs et administratifs des trois GDS travaillent ensemble sur la régionalisation pour définir les axes prioritaires et être force de proposition. Le CA a acté le renforcement de l’échelon régional avec trois réunions annuelles du bureau (composé de 4 administrateurs délégués au GRASL par GDS) et un comité directorial mensuel des directeurs des 3 GDS.

L’IBR en Creuse, un atout commercial… un assainissement à finaliser !

Avec 2.870 cheptels négatifs (96,8 %) et 2.772 certifiés (93,5 %), la situation de l’IBR en Creuse amplifie sa bonne situation avec, notamment, l’atout commercial lié. Le taux de positifs reste stable à 3,2 % (95 élevages). L’atteinte du statut « zone épidémiologique favorable » (< 1% de cheptels positifs) demande des mesures renforcées avec une appellation obligatoire, des outils répressifs plus adaptés lors de non-respect de la réglementation (vaccination ou élimination des positifs…), la possibilité de mesures régionales comme la restriction des mouvements des positifs (pas de vente en élevage, circuits de transport des animaux séparés…) et la reconnaissance de notre dispositif IBR au niveau européen et international. Nous sommes dans l’attente de la disponibilité de ces nouveaux outils pour enfin finaliser l’assainissement de la Creuse vis-à-vis de l’IBR.

CA de GDS Creuse. Une « Sanitaire’ Attitude » pour un troupeau sain, sûr et rentable

La « boîte à outils GDS Creuse » : un bilan 2013/2014 favorable… des marges de progression pour plus d’apports aux éleveurs !

Ce CA a fait le bilan du plan d’action 2013/2014 (cf. tableau) avec un focus sur quelques éléments de la « boîte à outils GDS Creuse ». Ce panel a été construit en relation avec les vétérinaires pour aider les éleveurs dans la prévention et la lutte vis à vis de pathologies survenant dans l’élevage et nécessitant des examens complémentaires. Il permet de bénéficier d’une aide technique et financière. Les résultats sont patents… pourtant la marge de progression reste encore conséquente ! En relation avec les vétérinaires et les autres intervenants, le CA va travailler sur les pistes d’amélioration de la sensibilisation pour une meilleure utilisation et des résultats accrus pour les éleveurs.

Votre Bilan Sanitaire d’Elevage (BSE) prérempli transmis au cours de l’été… un exemplaire actualisé disponible sur simple demande !

D’après les remontées des éleveurs et vétérinaires, le BSE prérempli représente une base intéressante de plus en plus utilisée pour la réalisation du bilan sanitaire annuel, la détermination de la priorité sanitaire de l’élevage et l’adaptation de son plan préventif et curatif pour la campagne suivante. Il va vous être transmis cet été. Au cours de la campagne à venir, à tout moment, à votre demande, un exemplaire actualisé pourra vous être fourni. 

Un kit diagnostic direct « avortements » avec une utilisation augmentée… un taux d’élucidation fonction de la qualité d’intervention !

Pour le diagnostic direct des avortements dans les élevages bovins, ovins et caprins, un kit PCR adapté à chaque espèce, avec une prise en charge de 75 % est disponible. Lors de recherches sérologiques complémentaires, le plan régional « maladies émergentes » permet la prise en charge de 50 % des frais d’analyses et de la visite vétérinaire de mise en place du plan de lutte et de prévention. Pour 2013/2014, 83 élevages ont utilisé cet outil pour un montant de 9.480 € d’aide apporté soit une augmentation de plus de 30 % par rapport à 2012/2013. Trois éléments conditionnent le taux d’élucidation : la précocité d’intervention (prélèvement dans les 48 heures suivant l’avortement pour le diagnostic direct), la présence d’avorton, de placenta ou d’écouvillon vaginal et les recherches complémentaires (autres pathologies, sérologies chez les avortées depuis plus 15 jours).

Un contrôle du transfert immunitaire encore insuffisamment utilisé, à mettre en place lors de toute maladie néonatale… et en début de périodes de vêlages !

Depuis la mise en place du plan diarrhée, en 2003, le contrôle du transfert immunitaire a été multiplié par 5… mais ne concerne encore que 25 % des élevages ayant réalisé des analyses fèces ! Pour 2013/2014, l’utilisation du plan diarrhée a été moindre, certainement en relation avec un taux plus faible de malades. Le dosage du transfert immunitaire informe sur le « capital immunitaire » des veaux avec la réalisation d’une prise de sang sur 5 veaux âgés de 2 à 6 jours (analyses prises en charge à 100 % par GDS Creuse). Il est à réaliser :

  • En début de périodes de vêlages pour pouvoir anticiper et corriger un éventuel déficit.
  • Lors d’apparition de toute maladie néonatale (diarrhée, grippe) pour pouvoir adapter son plan de lutte à court et moyen termes.

Le kit diagnostic « grande douve/paramphistome » avec un emploi doublé… une vigilance pour la prescription et la facturation à renforcer !

La saison hivernale représente une période incontournable pour la gestion de la grande douve et du paramphistome. Des analyses peuvent être nécessaires. Une prise en charge de 50 % par GDS Creuse intervient si les deux recherches « sérologie grande douve » et « coproscopie parasitaire quantitative de mélange » sont effectuées. Pour 2013/2014, 93 élevages en ont bénéficié pour un montant de 3.383 €, soit un quasi doublement par rapport à 2012/2013. Sur 2013/2014, 345 élevages ont été enregistrés pour ce plan, une vigilance accrue par le couple éleveur/vétérinaire dans la prescription des analyses et le destinataire des factures aurait permis une aide financière significativement augmentée.

La « boîte à outils GDS Creuse » pour vous accompagner dans la « Sanitaire’ Attitude »… et renforcer notre coopération pour un troupeau sain, sur et rentable !

Nous adaptons notre action et continuerons à la faire progresser en fonction des évolutions des cheptels, de leur environnement et de vos besoins, tout en conservant les bases fondamentales de la lutte sanitaire collective, indispensables pour sa réussite. Ces différents outils seront détaillés lors de prochains articles. N’hésitez pas à nous contacter pour tout renseignement complémentaire.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires