Clôture électrique permanente : La clôture électrique permanente. Une solution pratique et économique

Aurélien LEGRAND / Dr Didier GUERIN

Clôture électrique permanente : La clôture électrique permanente. Une solution pratique et économique

Techniquement, pratiquement et économiquement, la clôture électrique permanente s'avère une alternative avantageuse au barbelé. Elle demande une technicité d'où l'investissement de Farago Creuse pour son développement.

Bien installée, la clôture électrique permanente dite à fil lisse se trouve être une des solutions les plus performantes. Plus pratique et plus économique que le barbelé, la clôture électrique s'avère aussi sûre et durable que celui-ci. Mais pour cela, il faut la traiter comme un « système » complet (voir encadré) et attacher une attention particulière à certains points clés lors de la mise en place.

Un souhait de développement par GDS Creuse pour ses missions sanitaires

La clôture électrique permanente permet de limiter la divagation des animaux domestiques ainsi que l'intrusion des animaux sauvages (notamment sangliers). Elle facilite et améliore les conditions de manipulation des lots d'animaux (interventions sanitaires). Autant de points bénéfiques, complétés par des atouts pratiques et économiques, qui font que GDS Creuse souhaite promouvoir son développement pour une meilleure réalisation de ses différentes missions sanitaires. La réussite de sa mise en place nécessite une connaissance technique avec un besoin de diffusion d'où la demande d'implication par GDS Creuse de Farago Creuse dans cette action.

Par rapport au barbelé ou au grillage, une mise en place et un entretien plus facile…

Nombre d'arguments techniques militent pour la clôture électrique permanente. Eléments comparables au barbelé, lorsqu'elle est correctement installée, sa durée de vie se situe au minimum à 10 ans, la sécurité par rapport à la sortie des animaux (ou l'entrée d'éléments extérieurs) s'avère similaire voire supérieure. Nombre limité de piquets nécessaires (diminué par 4 ou 5), facilité et sécurité de pose (fil lisse : pas de blessures), tolérance aux chutes sur la clôture, facilité de dépose et repose des fils, possibilité de passages canadiens… constituent une liste non-exhaustive des avantages. De plus, étant donné le mode de fonctionnement (voir ci-dessous), les animaux ne s'approchent pas et, donc, ne se frottent pas en particulier aux piquets d'où une durabilité supérieure. Ceci s'applique à d'autres espèces, par exemple en ovins par rapport à une clôture grillage classique.

… une manipulation et une surveillance des animaux facilitées…

L'efficacité d'une clôture électrique repose, contrairement aux autres clôtures, sur le respect qu'inspire à l'animal la décharge électrique qu'il reçoit en touchant la clôture. Les décharges électriques sont sans danger pour l'homme et l'animal mais lui inspirent la peur de renouveler le contact. C'est un principe valable pour tous les animaux. Les troupeaux vont rapidement s'adapter à cet environnement et identifier les “ risques ” que représente pour eux un fil électrique. L'éleveur pourra utiliser de façon très utile cet élément pour déplacer ou rassembler les troupeaux (fil tendu entre deux personnes).

… une solution plus économique

Par rapport à une clôture barbelé, un nombre de piquets diminués par 4 ou 5, une longueur de fil inférieure (2 ou 3 rangs par rapport à 4), une pose plus facile, et donc, des temps de main d'oeuvre et d'utilisation de matériel diminués, entraînent un coût de clôture électrique minoré de 40 à 60% par rapport à une clôture barbelé.

Une technique spécifique d'où l'investissement de Farago Creuse

Qualités de la prise de terre, des jonctions au niveau des raccords, conception des barrières (notamment leur visibilité et lisibilité par les animaux), choix des piquets de coin ou de bout de ligne… autant d'éléments et d'autres encore qui vont déterminer la qualité, le niveau de suivi nécessaire et la longévité de la clôture mise en place. C'est pour cela que Farago Creuse a réalisé une formation spécifique de l'ensemble de ses techniciens afin qu'ils puissent transmettre ce savoir aux éleveurs intéressés. Pour plus de renseignements, n'hésitez pas à nous contacter.

LE “ SYSTEME ” CLOTURE ELECTRIQUE

L'installation se compose de 4 éléments principaux :
1. Le poste de clôture ou électrificateur qui envoie des impulsions régulières
L'énergie d'impulsion et la tension de sortie déterminent la performance d'un électrificateur. L'énergie d'impulsion représente la force de frappe de la clôture, elle correspond à l'énergie maximale (exprimée en joules) qu'envoie un poste à la clôture. Plus l'énergie d'impulsion est forte, plus le choc électrique que reçoit l'animal sera puissant et plus la végétation sera anéantie facilement. Pour de longs périmètres de clôtures avec une végétation moyenne, cela nécessite une énergie d'impulsion de 1 à 5 joules. Pour les périmètres ou végétations plus conséquents, des appareils offrant une énergie d'impulsion supérieure à 5 joules sont proposés.
En matière de tension, la donnée à prendre en compte est la tension de sortie sous charge (ex : 500 ohms, ce qui correspond à une végétation normale ou au contact de l'animal avec la clôture) et non la tension à vide. Il est recommandé une tension de sortie sous charge minimale de 3.000 à 4.000 volts avec un dispositif de maintien à un niveau constant de cette tension en fonction des variations de charge.
2. Le fil de la clôture qui transporte le courant le long de la clôture
La conductibilité (pour maintenir une très forte tension jusqu'en bout de ligne), la solidité mécanique (résistance aux chocs et aux chutes sur les fils) et la résistance à la corrosion (la rouille est un isolant) sont des critères primordiaux de jugement de la qualité d'un fil de clôture électrique. Pour des clôtures permanentes, il sera utilisé un fil en acier robuste avec une épaisse couche de zingage (fil d'acier spécial de 2,5 mm de diamètre avec couche zinguée avec un alliage zinc – aluminium) qui présente une très haute résistance à la corrosion et la rupture ainsi qu'une conductibilité optimale.

3. Les isolateurs qui empêchent le courant de retourner à la terre
La fonction de l'isolateur est d'isoler efficacement le fil du sol. Dans le cas de hautes tensions (clôtures électriques), il faut veiller, d'une part, à ce que les étincelles ne passent du fil de clôture au piquet et, d'autre part, à ce que les courants de cheminements dus à l'humidité et aux résidus de salissures restent faibles d'où la nécessité d'isolateurs robustes et, pour les isolateurs plastiques, résistants aux UV. D'autre part, les isolateurs seront choisis en rapport avec leur fonction : traction, coin, changement de direction ou isolateur de section sur la ligne.
4. La prise de terre (piquets de terre) qui renvoie le courant à l'électrificateur
La clôture est un système en circuit où passe le courant. Le courant qui traverse les fils, l'animal et la végétation part dans le sol et doit retourner à l'appareil par l'intermédiaire d'une prise de terre composée de plusieurs piquets de hauteur variable. Le nombre et la hauteur de ces piquets sera fonction du type de clôture et de sol. Une application toute particulière est nécessaire concernant la qualité de cette prise de terre car dans 80% des cas, les systèmes installés sont insuffisants.

Source Groupement de Défense Sanitaire de la Creuse

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires