Conseil d'Administration du GDSCC : GDSCC : PREPARATION DE L'ASSEMBLEE GENERALE ET POINT D'ETAPE

Dr Didier GUERIN

Ce 27 mars, le GDSCC a réuni son Conseil d'Administration afin de préparer l'Assemblée Générale et faire le point sanitaire.

Le Conseil d'Administration (CA) du GDSCC s'est réuni ce 27 mars afin de finaliser le bilan financier et technique de l'année 2008 en vue de l'Assemblée Générale, de dresser un état des lieux sanitaire en cette sortie d'hiver et de préparer la suite de cette campagne. La fièvre catarrhale avec ses conséquences et sa prévention ont, évidement, été au centre des débats mais les autres dossiers ont également été analysés.

Un résultat d'exploitation positif mais sous forte tension

Avec un budget de 3,6 millions d'euros, en augmentation de plus d'un million d'euros, par rapport à 2007, en raison de l'implication de la fièvre catarrhale (tiers payant analyses et vaccination), le GDSCC enregistre un résultat d'exploitation positif (2,8% du compte d'exploitation). Cependant, les difficultés de trésorerie dans nombre d'élevages font que les impayés au 31 décembre 2008 se situaient à un niveau élevé. Face à cette situation difficile, le CA a décidé d'abonder la réserve pour créances litigieuses et a demandé parallèlement une vigilance accrue basée sur les valeurs fondatrices du GDSCC : responsabilité collective et mutualisme. Cela implique que chaque éleveur concerné prenne contact avec le GDSCC afin d'étudier avec lui les solutions possibles (échéanciers). Il en est de la responsabilité collective de chacun afin que le GDSCC puisse continuer à oeuvrer pour l'ensemble des élevages en toute connaissance de cause.

La fièvre catarrhale : des indemnisations en cours de paiement, des dossiers pouvant être complétés

Alors que le tableau de bord du cheptel bovin creusois montre des résultats très préoccupants (voir encadré), le CA du GDSCC a fait le point en matière d'indemnisations et de campagnes de vaccinations. Pour les indemnisations « mortalités », le GDSCC a centralisé les informations transmises par les éleveurs et fourni les données à la DDSV pour les indemnités « sanitaires de base » et à la DDAF pour les aides complémentaires. Cela concerne 263 dossiers bovins avec 699 animaux et 140 dossiers ovins avec 1.063 animaux. Pour les indemnités « sanitaires de base », cela correspond à 155.722,89 € pour les bovins et 50.531,82 € pour les ovins. Ces sommes ont été mises en paiement par la DDSV auprès de la Trésorerie Générale. Pour les aides complémentaires, la DDAF a transmis les courriers de validation aux éleveurs concernés avec une réponse à fournir avant le 31 mars. Les indemnisations mortalités ont cessé au 15 décembre sauf pour les veaux (malformations congénitales) dans le cadre de l'euthanasie « sur ordre de l'administration » qui nécessite une fiche de suspicion réalisée par le vétérinaire avec un résultat virologique positif. Pour les soins apportés aux animaux, l'indemnisation forfaitaire intervient dans le cadre de la Caisse de Solidarité Santé Animale (CSSA) des GDS. 103 dossiers bovins déposés avec 889 animaux pour un montant de 26.415 € et 100 dossiers ovins déposés avec 2.081 animaux pour un montant de 10.897,50 € ont été réglés aux éleveurs concernés. Les dossiers peuvent toujours être ouverts ou complétés. Si vous êtes concernés, faites-nous en part rapidement.

La fièvre catarrhale : pour le GDSCC, une vaccination généralisée nécessaire, pour la DDSV, une obligation de vaccination à respecter

Pour 2008, dans le cadre de la vaccination volontaire, 2.868 cheptels bovins (80%) pour 253.833 animaux, 1.114 cheptels ovins pour 84.223 animaux et 16 cheptels caprins pour 2.865 animaux ont été concernés. Rappelons, d'une part, que cette vaccination est intervenue (sauf pour les tous premiers) parallèlement à la circulation virale et, d'autre part, que les symptômes observés (mortalités embryonnaires, avortements, veaux malformés…) sont dus au virus comme l'a montré nombre d'analyses. Pour 2009, cette vaccination va pouvoir intervenir avant la circulation virale. Dans ce cadre, le CA du GDSCC a demandé, que pour une efficacité technique, sanitaire, et par conséquent, économique collective et individuelle, chacun s'engage dans cette vaccination généralisée même si les conditions de réalisation restent difficiles. La DDSV a rappelé que cette vaccination est obligatoire et que tout non-respect de cette réglementation aura des implications pour les élevages concernés. Elle a également indiqué que la date de fin de campagne de vaccination, initialement prévue au 30 avril, pourra être modifiée lors de la Commission Départementale des Prophylaxies programmée le 21 avril en fonction de l'état d'avancement. Un Arrêté Préfectoral notifiera cette décision. Malgré le relatif début tardif de la campagne de vaccination 2009,au 25 mars, la demande des comptes-rendus de vaccination par les vétérinaires (qui s'effectue au fur et à mesure des réalisations) a été effectuée pour 80% des élevages bovins.

Une réalisation des prophylaxies décalée, une poursuite de l'amélioration en IBR

Pour la campagne 2008/2009, sur 3.487 cheptels en prophylaxie par prises de sang, au 27 mars 2009, 67% des élevages ont débuté les prélèvements soit 10% de moins que d'habitude à pareille époque en raison de la vaccination fièvre catarrhale. Ce retard se rattrape actuellement. En IBR, plus de 90% des cheptels sont qualifiés ou préqualifiés et moins de 6% sont en assainissement (cheptels avec des bovins positifs). Dans ces cheptels, 1/3 présentent de nouveaux bovins avec des résultats défavorables qui se situent, pour la plupart, dans des classes d'âges possédant déjà des animaux positifs et avec moins de 5% de nouveaux positifs par rapport à l'ensemble du cheptel. Rappelons que depuis novembre 2006, la vaccination ou l'élimination des bovins positifs est obligatoire par arrêté ministériel. L'assainissement du département vis à vis de l'IBR reste un objectif prioritaire. Le GDSCC prend en charge 50% des frais de vaccination (actes et vaccins) avec le soutien du Conseil Général.

Une alerte en matière de protection animale, une urgence, faire part des situations difficiles

Comme habituellement à cette période, la commission “ Protection Animale ” du GDSCC s'est déroulée le matin même. Un bilan contrasté a été présenté au CA avec un nombre de cas relativement diminué par rapport aux années précédentes mais l'apparition brutale de situations très détériorées avec des mortalités importantes par manque d'alimentation. Un point détaillé vous sera présenté dans un prochain article. L'urgence du moment est donc de nous faire part de situations difficiles dont vous auriez connaissance afin qu'une action bénéfique pour tous puisse être mise en place.

Pour l'Assemblée Générale du GDSCC : faites-nous part de vos souhaits ou problématiques

Le GDSCC tiendra son Assemblée Générale le 24 avril prochain. Elle se constitue des 102 délégués cantonaux qui ont été renouvelés lors des dernières réunions cantonales d'avril 2008, avec la présence des différents représentants des organismes publics et agricoles. Si vous désirez que soient traités un souhait ou une problématique spécifique en matière de gestion sanitaire des animaux de rente, quelle que soit l'espèce, faites en part à votre délégué cantonal ou directement au GDSCC. Une intervention du Dr Hervé Petit de la FNGDS portera sur les prophylaxies collectives, les besoins et leurs apports, les droits et obligations que cela génère, le positionnement de la fièvre catarrhale dans ce schéma.

Source Groupement de Défense Sanitaire du Cheptel Creusois

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires