Creutzfeldt-Jakob : 24 cas humains décédés de la vache folle depuis 96

Vingt quatre cas du nouveau variant de la maladie de Creutzfeldt-Jakob (nvMCJ), la forme humaine de la maladie de la vache folle, ont été identifiés au total en France depuis 1996, selon un point du réseau national de surveillance de la maladie.

Vingt-trois personnes, 12 hommes et 11 femmes , sont décédés à ce jour. Les patients étaient âgés de 19 à 58 ans au moment de leur disparition. Ces décès, sont survenus en 1996 (1 cas), 2000 (1 cas), 2001 (1 cas), 2002 (3 cas), 2004 (2 cas), 2005 (6 cas) en 2006 (6 cas) et en 2007 (3 cas) . Six résidaient en Ile-de-France et dix-sept en province.

Tous partageaient un profil génétique commun (dit « homozygotes Met-Met » ) et ne présentaient aucun facteur de risque identifié pour les autres formes reconnues de MCJ (forme classique, héréditaire, acquise à l'hôpital par un traitement contaminé, telle une hormone de croissance autrefois extraite de cadavre ou une greffe de tissu contaminé...).

Un cas avait séjourné très régulièrement au Royaume Uni pendant une dizaine d'années à partir de 1987, rappelle ce bilan du Réseau national de surveillance des maladies de Creutzfeldt-Jakob et maladies apparentées

Le nvMCJ, forme humaine de l'encéphalopathie spongiforme bovine (ESB), est lié à l'ingestion de produits bovins contaminés, comme la cervelle. La Grande-Bretagne, où est apparue l'épidémie de la vache folle, compte, selon les derniers chiffres arrêtés au 1er juin, 168 cas du nouveau variant, dont quatre malades vivants.

Source d'après AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires