Damien Panafieu prépare l’interrégional

Chrisitan FOURNIER

Damien Panafieu participe pour la première fois les 26 et 27 octobre à l’interrégional à Aumont-Aubrac.

Damien Panafieu présentera ses deux taureaux, Hercule et Hamilton.

Depuis janvier 2012, Damien Panafieu, 25 ans, exploite en individuel une cinquantaine d’hectares dont trois à quatre de céréales à La Thindoire de Chaudes-Aigues, en plein pays aubrac à 950 mè­tres d’altitude. Quarante-cinq mères de race limousine, trois taureaux pour une production essentiellement de broutards. Autosuffisante en fourrage, l’exploitation compte aussi un atelier d’engraissement porcin. “C’est la première fois que je participe à un concours”, explique l’éleveur qui présentera donc à l’interrégional limousin d’Aumont Aubrac deux jeunes mâles : Hercule, onze mois, qu’il vient d’acquérir, “une bête typée mixte viande”, et Hamilton, 13 mois, né lui, sur l’exploitation et “de type plus tardif”. Une participation qui lui permettra de “se situer” par rapport aux autres élevages. “On sait en effet qu’il existe de très beaux élevages et pouvoir comparer avec son propre cheptel est toujours riche d’enseignements, de même que partager avec d’autres éleveurs  limousins”, tout ceci concourant à “une nécessaire ouverture sur le monde agricole”.

Dressage et herd-book

Pour cette occasion, les deux animaux ont suivi une préparation en règle, “du dressage surtout à partir de la méthode Souvignet qui marche très bien, je le confirme”. Autre objectifs de Damien qui a débuté son exploitation en suivant les traces de son père qui avait choisi cette race limousine dans les années 1990 : faire inscrire au herd-book ses animaux “pour mieux les valoriser. J’ai grandi avec les limousines. Ce sont des animaux que j’apprécie particulièrement pour leur facilité de vêlage et leur conduite en race pure”. Une trentaine de kilomètres le séparent de la manifestation à Aumont Aubrac et, s’il espère bien sûr être primé, c’est surtout “la rencontre et les échanges” entre éleveurs qui le motivent. Et pour le coup, ce sont douze autres élevages cantaliens qui seront en lice samedi et dimanche à Aumont Aubrac : le Gaec des Myosotis (Chaliers), le Gaec Combourieu (Malbo), Michel Combes (Marcenat), l’EARL Teyssier (Marcolès), le Gaec du Mazuc (Marcolès), Philippe Pignol (Paulhenc), Jean-Louis Théron (Roannes-Saint-Mary), Paul Besson (Naucelles), l’EARL de Margeride (Clavières), le Gaec Souvignet Patient (Villedieu), le Gaec Murat père et fils (Ytrac) et le Gaec Terrisse (Saint-Paul-des Landes).
Plus d'infos à lire cette semaine dans L'Union du Cantal.
Droits de reproduction et de diffusion réservés.

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires