Davantage d’IA sur femelles allaitantes

François d'Alteroche - Réussir Bovins Viande Mars 2013

Davantage d’IA sur femelles allaitantes
En races laitières, les IA progressent de 0,9 % en Montbéliarde, tandis qu'elles baissent de 3 % en Normande et de 0,5 % en Prim’Holstein. © A. Conté

Au cours du dernier exercice prix en compte (du 1er octobre 2011 au 30 septembre 2012), on constate une nette tendance à la hausse pour les inséminations artificielles réalisées sur femelles allaitantes. D’après les données statistiques rassemblées par l’Unceia, l’activité progresse de 2,9 % avec des variations selon les races.

Capture d’écran 2013-03-26 à 16.34.56

Si l’on analyse les chiffres de façon globale en incluant le cheptel laitier, les coopératives adhérentes à l’Unceia ont réalisé, lors du dernier exercice, un peu moins de 6,5 millions d’IA bovines, soit une érosion de 0,2 %.
Les taureaux de races laitières représentent 4,9 millions d’IAT. Les IA baissent de 3 % en Normande, de 0,5 % en Prim’Holstein alors qu’elles progressent de 0,9 % en Montbéliarde. L’activité croisement industriel diminue. Mais le ratio des IA faites en croisement sur femelles laitières par rapport au total des IAT reste stable, autour de 11 %. L’utilisation de semence Blanc Bleu sur laitières poursuit sa progression (+4, %).

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires