Des cours trop bas pour les producteurs de viande bovine

Lise Monteillet

Des cours trop bas pour les producteurs de viande bovine

« Il y a urgence, sans quoi, les défaillances financières des producteurs de viande bovine éclateront fatalement au grand jour à la rentrée de septembre », alerte la FNB.

« Un premier pas fondamental mais insuffisant » : la fédération nationale bovine (FNB) salue l’annonce européenne d’une enveloppe de 500 millions d’euros pour soutenir l’agriculture. La FNB rappelle que « toutes les décisions relatives au secteur laitier impactent directement la filière viande bovine ».

Le marché de la viande bovine est en effet très sensible au comportement des producteurs de lait. Une crise laitière de grande ampleur conduit à la décapitalisation de troupeaux laitiers, ce qui déstabilise les cours de la viande bovine. Des éleveurs laitiers peuvent aussi faire le choix d’une reconversion en production allaitante.

Des propositions de la FNB

Dans un communiqué, la FNB estime que « la régulation et la structuration qualitative du marché de la viande bovine sont des priorités » et annonce qu’elle fera des propositions au ministre de l’Agriculture « dès cette semaine ». Elle entend bien mettre la pression sur les pouvoirs publics : « les éleveurs ne supporteront plus aucune mesure de saupoudrage : le ministre de l’Agriculture devra faire preuve de courage dans ses choix politiques ». Elle interpelle aussi l’ensemble de la filière : « il revient également aux acteurs de l’aval de manifester la plus grande responsabilité, afin d’éviter des drames humains et la faillite économique d’une filière »

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires