Des normes internationales pour la ractopamine

Sophie Bourgeois - Réussir Bovins Viande Septembre 2012

Des normes internationales pour  la ractopamine
© Wikipédia

La Commission du Codex alimentarius, organisation créée par la FAO et l’OMS pour mettre au point des normes alimentaires, a fixé début juillet la LMR (limite maximale autorisée pour les résidus) de la ractopamine dans la viande de bœuf et de porc. Celle-ci ne pourra pas dépasser les 10 parties par milliard (ppm). Pour les animaux, une DJA (dose journalière acceptable) a aussi été fixée.  « Elanco se réjouit de l’adoption officielle de ces normes qui garantissent aux consommateurs que leurs aliments sont sains »

 Victoire pour le USA, le Brésil et le Canada

La ractopamine est un béta-agoniste interdit dans l’Union européenne. Cette décision est une grande victoire pour les USA, le Brésil et le Canada. Avec une LMR, il est plus facile pour ces pays qui utilisent la ractopamine de contester devant l’OMC la position des pays qui pratiquent la tolérance zéro pour les résidus dans les produits carnés.
La Commission européenne a récemment adressé un courrier aux autorités brésiliennes pour leur signifier ses exigences sur le dispositif permettant de garantir que les viandes expédiées dans l’UE ne sont pas issues d’animaux ayant reçu d’activateurs de croissance. L’Office alimentaire Vétérinaire va aller contrôler sur place l’efficacité de ce dispositif. La possibilité règlementaire d’utiliser de la ractopamine sur les bovins a été ouverte en décembre 2011 au Brésil.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires