Diminution du nombre de loups dont la destruction est autorisée

La rédaction

Diminution du nombre de loups dont la destruction est autorisée
- © Dominique Hommel/Parlement européen

En 2015, le loup a été responsable de 2473 attaques sur des cheptels essentiellement ovins pour un total de 9068 animaux tués.

36, c'est, d'après un arrêté paru au Journal officiel du 7 juillet 2016, « le nombre maximum de spécimens de loups (Canis lupus) dont la destruction pourra être autorisée pour la période 2016-2017 ». Ce quota représente 6 animaux de moins que la campagne 2015-2016 alors que les zones concernées par la présence - temporaire ou permanente - de cet animal ne cessent de s'étendre et concernent désormais une bonne partie de la moitié Est de la France. En 2015, le loup a été responsable de 2473 attaques sur des cheptels essentiellement ovins pour un total de 9068 animaux tués. Les dépenses publiques liées à ce prédateur totalisent 21,4 millions d'euros, chiffre cumulant les indemnisations pour les animaux tués et le financement des moyens de protection.

Source Réussir Bovins Viande

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires