Dioxine : Plus de 900 exploitations fermées en Allemagne

Plus de 900 élevages supplémentaires ont été fermés ce week-end en Allemagne après un nouveau rebondissement dans le scandale de la dioxine dans des oeufs et de la viande de porc, ont annoncé les autorités allemandes.

Neuf cent trente-quatre élevages de porcs, de poulets et de poules pondeuses ont été fermés en raison d'un risque de contamination à la dioxine, a précisé le ministère de l'Agriculture. L'État régional de Basse-Saxe, limitrophe des Pays-Bas, a pris la mesure après avoir découvert qu'un des 25 producteurs d'aliments pour animaux qui avaient reçu des graisses alimentaires contaminées à la dioxine avait dissimulé la liste complète de ses clients.

Selon les autorités régionales, des produits issus de ces exploitations, notamment des oeufs, ont pu être commercialisés pendant dix jours avant que l'affaire ne soit découverte. Les exploitations concernées se situent en Basse-Saxe, où ce fabricant d'aliments a son siège, mais des livraisons ont également eu lieu en Rhénanie du Nord-Westphalie (ouest), en Bavière (sud) et dans le Brandebourg (est).

« C'est un scandale dans le scandale », a jugé la ministre de l'Agriculture, Ilse Aigner. Elle attend « des conséquences, à savoir le remplacement des responsables en Basse-Saxe », a-t-elle ajouté alors que les autorités locales lui avaient certifié, selon elle, que toutes les mesures avaient été prises pour faire la lumière sur ce scandale.

La question de la sécurité alimentaire est au centre des débats en Allemagne avec la découverte début janvier d'oeufs et de viande de porc contaminés à la dioxine, un produit cancérigène à haute dose. Mme Aigner a présenté vendredi un catalogue de mesures pour renforcer la sécurité alimentaire et protéger le consommateur.

Au plus fort de la crise, début janvier, plus de 4.700 fermes et exploitations, sur les 375.000 que compte l'Allemagne, ont été fermées provisoirement en raison d'un risque de contamination à la dioxine.

Source d'après AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires