Engraissement : L'effet de l'âge au sevrage et de la complémentation sont à l'étude

Sophie Bourgeois

Quels sont les liens entre la conduite des broutards et leurs performances en engraissement ? Tel est le thème d'essais qui arrivent en phase finale à la ferme expérimentale des Etablières en Vendée.

Il va falloir attendre encore un peu pour conclure, les essais étant actuellement dans leur dernière répétition. Une première partie des résultats a cependant été présentée par la Chambre d'agriculture de Vendée et l'Institut de l'Elevage à l'occasion de la journée régionale « Résultats de recherche en production de viande bovine » qui s'est tenue à Angers le 2 mars 2010. « L'âge, le poids et la conduite alimentaire avant sevrage des broutards a un impact présupposé sur leurs performances en engraissement. Mieux le comprendre sera utile aux engraisseurs pour leur donner des repères sur quel type de broutard rechercher, et aux naisseurs-engraisseurs pour réaliser une conduite optimale de la naissance à l'abattage. Cela pourra aussi aider les naisseurs et engraisseurs qui travaillent ensemble à clarifier leurs transactions commerciales », explique Didier Bastien de l'Institut de l'élevage.

Les essais permettent de mesurer l'effet de la conduite avant sevrage sur les performances à l'engraissement. (F. d'Alteroche)

Les essais permettent de mesurer l'effet de la conduite avant sevrage sur les performances à l'engraissement. (F. d'Alteroche)

Pas de surcroissance avant sevrage

Sur des broutards Charolais nés mi-février, une complémentation à volonté distribuée au nourrisseur sur les 100 derniers jours avant sevrage (mélange fermier composé à 50 % de blé et 50 % luzerne déshydratée) a pu dégrader dans un des lots expérimentaux les performances en engraissement. Ceci s'est produit pour des broutards qui ont pris 1650 g/jour pendant la période de complémentation. Les autres lots, qui ont pris 1160 à 1375 g/jour en nourrisseur n'ont pas ralenti leur croissance en passant à l'engraissement.
« La complémentation semble ne pas pénaliser les performances en engraissement si le GMQ des broutards reste inférieur à 1400 g/jour au nourrisseur. L'optimum se situerait entre 1200 et 1400 g/jour d'après ces premiers résultats », analyse Didier Bastien. Cela confirme des résultats anciens observés par Arvalis Institut du Végétal à Jeu-les-Bois (OIER des Bordes). « La complémentation n'a pas eu par ailleurs d'effet sur les carcasses. Son intérêt économique dépend du coût des fourrages et des concentrés. » Dans cet essai, les broutards ont consommé 190 à 220 kg en moyenne d'aliment au nourrisseur.

Croissances assez proches après un sevrage à 6 ou 9 mois

Une deuxième série d'essais sur l'impact de l'âge au sevrage est en cours. Il s'agit de comparer les performances de jeunes bovins après un sevrage à 6 mois et celles après un sevrage à 9 mois, sur des Charolais nés début septembre. Ceux sevrés à 9 mois passent à l'herbe de début avril à mi-juin sans complémentation. Ceux sevrés à 6 mois ne sortent pas et passent directement de sous la mère à l'engraissement. Dans les deux modalités, une transition alimentaire volontairement assez longue (sur 5 à 6 semaines) a été ménagée. Avec les broutards sevrés à 9 mois, 20 ares d'herbe de plus ont été « consommés », mais il a fallu moins de maïs (230 kg MS de maïs ensilage en moins), de blé (113 kg) et de soja (76 kg). Sur les deux premières années de l'essai, les croissances moyennes de l'âge de 6 mois à l'abattage sont assez proches dans les deux modalités : le lot qui passe à l'herbe et est sevré à 9 mois fait 50 à 100 g/jour de moins. « Le sevrage ‘précoce' à 6 mois ne semble pas pénaliser les performances en engraissement et permet d'éviter le stress des transitions alimentaires du passage à l'herbe. Son intérêt est à apprécier par rapport aux surfaces en herbe disponibles, au bâtiment, et par rapport à l'impact sur les vaches. » A suivre dans un prochain numéro quand la dernière année d'essais sera analysée.

Source Réussir Bovins Viande Avril 2010

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires