Étiquetage de la viande : élus et professionnels montent au créneau

Étiquetage de la viande : élus et professionnels montent au créneau

Des députés européens et l'organisation des professionnels du bétail et de la viande (Interbev) demandent à Bruxelles d'instituer une mention précisant l'origine de la viande utilisée dans les plats préparés.

Elus et professionnels montent une fois encore  au créneau alors que des doutes s'expriment, selon eux, sur la volonté de la Commission Européenne d'imposer cet étiquetage. "Il est inacceptable de constater que, malgré les crises récentes, la Commission s'entête dans des propositions qui ne répondent pas à l'exigence des consommateurs vis-à-vis de la viande qu'ils achètent", a déploré Dominique Langlois, président d'Interbev, dans un communiqué.

"Faire marche arrière aujourd'hui est la porte ouverte à de nouvelles tromperies", après le scandale de la viande de cheval. "Nous attendons fermement et dès aujourd'hui une prise de position ferme et immédiate de la Commission", a martelé M. Langlois.

Une position que rejoint la députée européenne Agnès Le Brun (UMP) qui estime, dans une lettre ouverte commune avec d'autres élus européens, "qu’il  s'agit de l'image de la qualité de nos produits et donc de l'équilibre de nos filières agro-alimentaires dont on connaît la fragilité. Ce sont nos producteurs, nos agriculteurs qui seraient directement pénalisés ».

La Commission européenne présentera fin octobre un rapport qui sera soumis à la décision des Etats membres et du Parlement européen, et proposant plusieurs options pour mentionner l'origine de la viande dans les plats préparés. Plusieurs pays ont exprimé des réserves sur l'efficacité d'une telle mesure dont le Danemark, la République tchèque et le Royaume-Uni, pourtant touché avec l'Irlande par des hamburgers contenant de la viande chevaline.

Source avec AFP

Sur le même sujet

Commentaires 1

martine

Pourquoi la profession accepte les tricheurs parmi elle ? Pourquoi la justice ne "passe passe" telle pas ? (sauf petit lampiste) .Une réglementation stricte , ruinerait probablement beaucoup de profits . La viande n'est pas une zone de non droit . Vache folle ; viande cheval bœuf ; viande avariée ; fraude à l'étiquette ; ré emballe ..: La justice doit faire le ménage , ou alors il n'y aura pas de répits dans la tromperie . Certains ont fait des profits , pendant que les éleveurs ont perdu beaucoup d'argent à chaque scandales , parfois même pendant de longues années .Il faut faire payer très cher les tricheurs ,et les sortir du marché . Notre profession le veut elle vraiment ?

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires