Expérimentation en Lorraine : Un projet innovant pour tester des coproduits d'agrocarburants pour l'engraissement

François d'Alteroche

L'élevage bovin et plus particulièrement les activités d'engraissement ont de nombreux atouts pour valoriser les différents coproduits résultant de la production des agrocarburants (éthanol et biodiesel). La plupart des usines d'éthanol sont situées dans un grand quart nord-est de la France. C'est moins vrai pour les sites de trituration des oléagineux, mieux répartis sur l'ensemble du territoire.
Comme les organismes de développement manquent actuellement de références pour savoir comment, et dans quelle proportion, il est possible d'intégrer ces coproduits dans des rations, Arvalis-Institut du végétal en convention avec les différentes coopératives céréalières et viandes de la région Lorraine ont décidé en 2008 d'investir dans un bâtiment d'engraissement sur la ferme expérimentale de Saint-Hilaire en Woëvre, dans la Meuse, avec pour objectif de réaliser des essais sur ces produits. Le nouveau bâtiment a été officiellement inauguré le 23 octobre dernier.

Premières expérimentations

« Les usines de biocarburants vont mettre sur le marché de grosses quantités de coproduits qui seront à la porte des élevages lorrains, avec pour les éleveurs la possibilité de s'approvisionner en direct. Il est important de savoir comment en tirer parti au mieux pour l'alimentation des animaux. C'est un projet innovant qui n'a pas ou peu d'équivalent sur le territoire français. C'est dans les moments difficiles qu'il faut mettre en place des projets innovants pour produire plus et mieux », a précisé Philippe Mangin, président de Coop de France.
Les 160 places sur pente paillée avec couloir de raclage du bâtiment ont été conçues pour limiter la consommation en paille, diminuer le temps et la pénibilité du travail en veillant à la sécurité des hommes, mais aussi des animaux. Essentiellement réalisé en bois, une attention particulière a été accordée à l'intégration paysagère avec également le choix de récupérer les eaux de pluie pour l'abreuvement des animaux. Les premières expérimentations ont démarré dès l'arrivée des premiers broutards et cinq régimes à base de céréales ou de coproduits de fabrication de l'éthanol sont d'ores et déjà à l'essai.

Source Réussir Bovins Viande Novembre 2009

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires