FCO : Paris veut forcer l'Italie à accepter les broutards français

SC

Le ministre de l'Agriculture, Michel Barnier demande à la Commission de Bruxelles d'obliger l'Italie à accepter les exportations françaises de bovins vers ce pays, même si les animaux ne sont pas vaccinés contre la fièvre catarrhale ovine.

Le ministère de l'Agriculture estime que les règlements européens ne donnent pas le droit à l'Italie de bloquer les importations de bovins non vaccinés contre la FCO du moment que ceux-ci ont été protégés des insectes et ont subi des tests virologiques ou sérologiques.

« Vu les enjeux économiques majeurs(...), Michel Barnier demande que cette mesure unilatérale soit levée et que l'on revienne dans les meilleurs délais à l'application de règles communautaires harmonisées », indique le communiqué. Un million de broutards (bovins de 7 à 9 mois) français sont exportés chaque année vers l'Italie.

Vaccination : 16 départements prioritaires

La vaccination contre le sérotype 8 de la FCO peut débuter dans 16 départements prioritaires, à la suite de la livraison de 25.000 doses par le laboratoire Merial. Ces premières doses seront suivies d'une deuxième vaccination un mois plus tard. Ces 16 départements prioritaires sont l'Aisne, les Ardennes, l'Aube, la Marne, la Haute-Marne, la Meurthe-et-Moselle, la Meuse, la Moselle, le Nord, l'Oise, le Pas-de-Calais, le Bas-Rhin, la Seine-Maritime, la Seine-et-Marne, la Somme et les Vosges. Entre avril et août, plus de 40 millions de doses permettront de vacciner 15 millions de bovins et plus de 10 millions de petits ruminants.

Pour la vaccination contre le sérotype 1 de la FCO, il est prévu de commencer à vacciner 1 million de petits ruminants et 700.000 bovins dans 6 départements (Corse-du-Sud, Haute-Corse, Gers, Landes, Pyrénées-Atlantiques et Hautes-Pyrénées).

Publié par SC

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires