France : Le bétail au régime sec à cause de la sécheresse

Les éleveurs sont les principales victimes de la sécheresse qui s'étend sur une grande partie de la France, les obligeant à acheter des aliments pour nourrir leurs bêtes.

Les filières de l'élevage bovin et ovin sont tout particulièrement visées par le manque d'eau. Des filières déjà en difficulté en raison de la crise du lait mais aussi de la baisse de la consommation de viande et d'importations en hausse.

46 départements sont touchés par des restrictions d'eau, essentiellement dans le nord-ouest (est de la Bretagne et Normandie), le Bassin parisien et le quart sud-ouest. « Les problèmes ont démarré dès le printemps, qui a été très froid, et l'herbe n'a pas pu pousser, ce qui nous a obligé à puiser dans les réserves de foin », explique Jean-Louis Hervagault, éleveur de bovins à Pocé-les-Bois (Ille-et-Vilaine), près de Vitré. « La sécheresse est arrivée aussitôt après : je n'ai pu récolter que 30% de mes besoins en foin de cet hiver et chez mes voisins c'est pareil ».

Elevages ovins : la situation est critique.

Dans les élevages ovins, la situation est aussi critique. « Dans beaucoup d'exploitations, les bêtes ont été rentrées » faute de pâture, affirme le président de la fédération nationale ovine (FNO), Serge Préveraud, qui craint que des éleveurs soient obligés de vendre des bêtes cet hiver par manque de trésorerie.

Les céréales ne sont pas non plus épargnées par le manque d'eau. Les dernières estimations officielles font état de rendements en baisse de 7% pour le blé. Pour le maïs, qui nécessite beaucoup d'eau, le problème se posera « s'il ne pleut pas d'ici 15 jours », fait-on remarquer au syndicat des producteurs de grandes cultures, Orama.

Source d'après AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires